[OS] - Traces de pas

Bill et Tom Kaulitz arrivent ce jour dans le Paradis. Tout y est doux, blanc, calme. Ils sont tous deux assis dans une pièce claire et chaude. Ils attendent. Ils ne savent pas trop quoi, mais ils attendent.

- Bonjours mes enfants, c'est avec grand plaisir que je vous souhaite la bienvenue, leur dit un vieil homme vêtu d'une longue roble blanche immaculée. Cet homme a une longue barbe blanche, un visage doux et aimant, un regard éclairé et chaleureux

- Bonjour, répondent timidement les jumeaux clairement impressionnés par le personnage lumineux

- Hé bien, parlons un peu de votre séjour sur Terre. Vous vous y êtes plûs ? Avez-vous mis à profit le temps qui vous a été impartit pour faire le bien autour de vous ?

- Heu...Bill pas spécialement mais moi j'ai fais ce que j'ai pu ! S'exclama Tom, qui n'avait pas peur de laisser parler son humour...spécial, même en cet endroit plutôt solennel.

- Rhooooo Tom...c'est bien le moment ! S'indigna son jumeau. Excusez-le, j'ai pourtant bien essayer de lui apprendre à vivre en lui montrant les bonnes manières mais voilà...certains miracles ne se produisent jamais ! Sourit encore Bill

- Hum...c'est ce que nous avons toujours apprécié chez vous, les garçons, cette complicité et cet humour...Mais passons plutôt aux choses sérieuses, je ne me suis pas présenté, je suis comme vous avez dû vous en douter St Pierre, Gardien de la Porte du Paradis et vous voilà dans l'antichambre de la Salle Céleste. Je sais que ça doit être un peu déstabilisant pour vous de nous retrouver si tôt, mais sachez que nous sommes tous heureux de vous accueillir parmi nous, vous voilà de retour à la maison, ajouta le vieil homme les serrant dans ses bras.

- C'est drôle, dit Tom, c'est comme si je n'avais jamais quitté cet endroit, j'ai une telle impression de déjà vu !

- Oui, le temps qu'il y a sur la Terre n'est pas le même qui passe ici. Mille ans terrestres équivalent à 1 jour pour les Cieux. Vous voyez les garçons, vous ne nous avez pas quittés depuis si longtemps finalement ! Pour nous, votre temps d'absence se compterait plus en heures plutôt qu'en années ! Mais laissons cela pour le moment, si vous êtes dans l'antichambre c'est parce que je dois vous conduire dans la Salle du Film de votre Vie.

- La Salle du Film de notre Vie ? Demanda Bill, il avait toujours été un garçon curieux et avide de tout

- Oh non, gémit alors son frère dréadé, je suis pas sûr que j'ai envie de voir ça !

- Ah non ? S'amusa St Pierre, tu sais, de toute façon nous savons déjà TOUT de ce que tu as pu accomplir ou pas pendant ta vie en bas. C'est juste intéressant et obligatoire pour chacun de passer par cette salle, observer si cette vie a été menée comme il fallait et le mieux possible.

- Ah bin pour toi Tom, c'est mort ! Euh...sans mauvais jeu de mots, hein ?! Ricana le brun, tout en se rattrapant précipitamment.

- Bien, suivez-moi les garçons, leur lança St Pierre en les faisant entrer dans une petite pièce au fond du long couloir blanc.

Il y avait juste deux confortables fauteuils et un grand écran mural en face d'eux. Bill, prévoyant une mauvaise blague de la part de son jumeau, tourna la tête vers lui en s'installant dans un des fauteuils et gronda tout bas :

- Tom, s'il te plaît, ne demande pas le pop corn, c'est pas vraiment l'endroit !

- Comment tu...? S'étonna Tom, parfois il oubliait à quel point son jumeau pouvait lire dans ses pensées.

- Tu es mon jumeau, répondit Bill en haussant les épaules. Et je voyais venir la blague là. En plus, ajouta t-il plus bas malicieusement, j'ai eu la même idée !

Ils rirent doucement tous deux, leurs yeux rieurs plongés dans ceux de l'autre. Mais ils ne pouvaient s'empêcher d'être nerveux. Qui ne le serait pas devant le film de sa propre vie ?

Mais ils étaient ensemble, comme ils l'avaient toujours été, depuis leur conception, non depuis la vie prémortelle. Tom tendit sa main à Bill, paume tournée vers le haut, pour lui faire comprendre qu'une fois encore il était à ses côtés. Tom était toujours comme cela, il offrait toujours systématiquement et inconditionnellement son soutien à son petit frère. Il était son rempart contre tout malheur, il était son roc dans la tempête, il avait toujours pris soin de lui et pourtant ils avaient le même âge. C'était sûrement dû au fait que Tom était né 10 minutes avant Bill. C'était aussi sûrement le fait que Bill avait le caractère plus sensible et plus fragile. Bien que Tom pouvait parfois se montrer aussi doux et affectueux que son jumeaux. SURTOUT envers son jumeau.

St Pierre avait quitté la pièce et les jeunes hommes s'enfoncèrent dans leurs fauteuils toujours un peu tendus. Les lumières baissèrent automatiquement et l'écran se brouilla pour laisser place au film de la vie de nos charmants jumeaux. Tout fût passé au crible, tout leur fût détaillé. Ils regardèrent certaines scènes avec plaisir, d'autres avec colère ou tristesse et quelques-unes même avec gêne. Ils rirent souvent, firent la moue quelques fois, se fâchèrent un peu mais ne lâchèrent jamais la main de leur frère.

Puis le film se termina, ils restèrent silencieux en attendant que St Pierre revienne. Quand le vieil homme entra dans la pièce il remarqua le silence qui pesait. Cela ne l'étonnait pas, il avait l'habitude de retrouver les personnes bouleversées par la vision du film de leur vie. C'était toujours un choc de se voir évoluer, devenir telle ou telle personne, accomplir des actions dont on pouvait se sentir fier ou au contraire honteux.

- Alors les garçons, avez-vous apprécié ce que vous avez vu ?

- Ca fait bizarre de se voir tels qu'on était...vivants...faire toute ces choses...on a revu nos amis, notre famille. Ils vont nous manquer, murmura pensivement Tom.

- Vous leur manquerez aussi beaucoup mais c'est le lot de tout être humain. Vous nous avez quitté un jour pour rejoindre une famille terrestre, acquérir des dons et des qualités, développer la partie divine quiest en vous et revenir en notre présence pour goûter la gloire Eternelle selon vos mérites.

- Oui, et à ce propos, commença Bill s'adressant à St Pierre, il y a quand même certaines choses que j'ai eu du mal à voir.

- Je t'écoute ?

- J'ai toujours été très proche de Tom, toujours, il est mon frère jumeau, mon meilleur ami, mon âme soeur, mon double, mon tout même. Il n'y a pas un moment de ma vie, heureux ou malheureux qu'il n'a pas partagé pas avec moi. Et je sais que je représente exactement la même chose pour lui, hein ? Fit-il en se tournant vers son frère

- Bien-sûr, gronda sourdement celui-ci en lui serrant la main un peu trop fort

- On s'est toujours promis d'être là l'un pour l'autre, de se soutenir, bref de ne jamais perdre la complicité et l'amour spécial qui sont les nôtres.

- Bin c'est ce qu'on a fait, dit Tom

Cependant, il savait où son jumeau voulait en venir. Il avait senti le même trouble s'insinuer en lui pendant qu'ils regardaient le film. Bien sûr, à aucun moment sur Terre ils ne s'étaient souvenus de leur existence prémortelle, juste avant de venir rejoindre leur destin dans leur futur famille terrestre.

Dans le film, ils avaient vu Dieu s'adressant à leurs corps d'esprit de cette manière :

- Mes enfants, mes chers enfants, vous allez quitter mon royaume et aller sur Terre acquérir un corps de chair et d'os et les qualités et vertues nécessaires pour revenir vivre auprès de moi. Vous allez recevoir des épreuves parfois petites, parfois grandes et tout ceci dans le but de vous forger et vous polir comme on polit un diamant pour en faire un bijou somptueux. Mais vous allez aussi connaître de grandes joies, et l'une de ces grandes joies c'est la présence continue d'une âme soeur à vos côtés. Je vous donne l'un à l'autre pour traverser ce chemin et retrouver ma maison où vous serez accueillis en Rois que vous serez alors. Quand les épreuves se feront fortes, que vos coeurs saigneront, chaque fois que vous vous sentirez déprimés, incompris, malheureux, rejettés, tournez-vous l'un vers l'autre et appréciez l'aide et la compréhension chez cette autre partie de vous qu'est votre frère jumeau. Je vous promet que vous pourrez toujours compter sur ce merveilleux soutien.

Dieu prit Tom par la main et la mit dans celle de Bill. Tous deux se regardaient en souriant, heureux de savoir qu'ils auraient toujours un inconditionnel soutien et amour l'un pour l'autre. Ils avaient été des frères d'esprit qui s'étaient plutôt bien entendus jusque là, ils seraient sur Terre des frères jumeaux ! Ca dépassait tout ce qu'ils auraient pû espérer !

Et ça avait été une vie extraordinaire !

Cependant, ce que les deux garçons avaient pu remarquer, c'est que chaque événement spécial était représenté par des traces de pas dans le sable de leur vie. Une paire pour Tom, une paire pour Bill. Leurs pas étaient côte à côte, tout le long, très souvent. Chaque anniversaires, chaque décisions prises, chaque tournants qu'avaient pris leur vie, leurs traces de pas se cotoyaient. En fait, il était rare qu'il n'y ait que la trace d'un des deux frères, seule.

Bill continua de s'adresser à St Pierre de plus en plus troublé :

- On a été donné l'un à l'autre pour se soutenir, mais je remarque qu'à chaque moments douloureux, à chaque épreuves de ma vie, il n'y a que MES traces de pas. Et c'est la même chose pour lui...!

- Pourtant j'ai toujours été là pour Bill, continua le blond, je ne me rappelle d'aucun moment difficile pour lui où je n'aurais pas été là ! Enfin..je croyais que c'est ce que j'avais fait...!

- Ouais, on comprend pas ? On a mal fait quelque chose ? Dieu avait promis qu'on aurait ce soutien là pourtant ! Il avait promis !

- Mes fils, mes chers fils, dit St Pierre en souriant tendrement, c'est vrai, dans le film de votre vie vos pas se chevauchent presque tellement vous étiez liés et ensemble.

- Alors pourquoi ? S'exclama Bill la gorge serrée

- A chaque tempête qui a bouleversé ta vie Bill, expliqua l'homme en s'adressant au plus jeune, sache que les traces de pas que tu peux voir sont celles de ton frère et c'est la même chose pour Tom.

- Mais...je ne comprend pas, pourquoi aux pires moments de vie j'ai l'air d'avoir été seul, abandonné ? dit Bill en fronçant les sourcils

- Les traces de pas appartiennent à Tom tout simplement parce qu'il te portait...


FIN

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.234.0.2) if someone makes a complaint.

Comments :

  • chaos87th

    14/07/2011

    Assez phylosophisque, mais j'ai adoré.
    Surtout la dernière phrase "- Les traces de pas appartiennent à Tom tout simplement parce qu'il te portait..."
    J'ai beaucoup aimé.

  • xx-gothiqua-arwena-xx

    08/04/2011

    Hein,hein....c'est trop chou quand ils se tiennent la main ^^ j'ai l'image en tête.

  • aomi.a

    29/12/2010

    vraiment trop mignonne cette os !!!!

  • Ellie

    09/11/2010

    J'adore ce texte. Autant que tous les autres. ^_^
    Tu verras bientôt tout ton blog remplie de mes commentaires ;P

    Juste je voulais te demander si tu n'avais pas repris l'histoire qu'il y a dans la bible à propos de Dieu qui porterait je ne sais plus qui pour l'aider dans ses moments difficiles. ??

    En tout cas, merci pour ce petit moment de bonheur. :D

    Ellie*

  • th-in-disney-world

    14/09/2010

    Oh c'est trop mignon !! Toujours là l'un pour l'autre.
    C'est clair que je les vois bien demander du pop corn, même dans une telle situation ! lol

    Laura67

  • xFURxIMMERxJETZTx

    16/07/2010

    C'est vraiment beau. Magnifique. Pas d'autres mots là ... Si bien écrit.
    Encore bravo !

  • corp-hart-is-not-dead

    13/07/2010

    Oh Dieu comme c'est beau ♥ *O*

  • Sarah

    04/02/2010

    Je sais que ça peut paraître bizarre et je sais pas d'où tu viens, mais est-ce que tu aurais vu le film "CRAZY" par hasard. Je m'attend pas à ce que tu me réponde mais ça serait chouette.

  • zx-Fiction-Liife-xs

    18/01/2010

    Superbe dernière phrase =)

  • th-lucky-fic

    12/01/2010

    un magnifique os très original
    ^^
    tu a vraiment beaucoup d'imagination et je trouve cette image de trace de pas très jolie

Report abuse