[Fiction] - Protection Rapprochée - Chapitre 5

J'essaye encore de m'encourager à ranger mes affaires et autant vous dire que c'est vraiment pas mon truc. Pour le moment j'ai pas encore rencontré ni les collègues, ni les membres du personnel de cette maison. D'ailleurs, je me demande encore s'ils sont tous là parce que la maison est vraiment silencieuse.

Je remarque alors que la chambre dispose d'un balcon où se trouve une jolie petite table ronde en alu, deux chaises, un vase avec des fleurs du jardin certainement et...un cendrier, et ça c'est vraiment génial ! Je m'approche pour m'y accouder un instant et profiter pour fumer une cigarette quand je vois Bill en bas, il est en train de serrer Ronald dans ses bras, avant que celui-ci ne monte dans la voiture pour que Miguel le conduise à la gare. Je reste un moment à regarder Bill qui suit des yeux la voiture qui s'éloigne et je sursaute soudain quand il se retourne et lève les yeux vers mon balcon. Il m'adresse un grand sourire et un petit signe de la main en me criant d'en bas :

- Oh Tom, ne bougez pas, j'arrive !

J'hoche la tête simplement et tire une première bouffée de cigarette. Ça fait du bien.

Un instant après je l'entends entrer, qu'il se gêne pas !!!! En même temps il est chez lui mais c'est tout de même MA chambre ! Je l'entends s'approcher du balcon et il me souris en me lançant :

- Fumer tue Tom, vous le savez ?

- Mourir de ça ou bien d'autres choses...

- Oui mais ça c'est mourir très bêtement...

Il me prend alors la cigarette des mains et tire une fois dessus en me regardant bien dans les yeux. Et une fois encore, comme à chaque fois que je me retrouve en face de lui, je reste sans rien dire comme un vrai con. Il me rend la cigarette et rejette légèrement la tête en arrière pour recracher la fumée. Tout ça sans me quitter des yeux. Qu'est-ce-qu'il me fait là ?

J'avoue que c'est légèrement troublant, je me rends même pas compte que mes yeux ont quitté les siens et descendent de sa bouche jusque sa gorge pâle et offerte à cause de ce mouvement. Bon, là il va falloir vraiment que je me ressaisisse, d'une je suis son garde du corps et ma première règle c'est « on ne mélange jamais le boulot et le plaisir » et de deux je suis un mec ! Un mec avec tout ce qu'il faut quoi, un mec qui aime les femmes, avec tous leurs attributs ! Je suis pas de ce bord-là ! Et puis, il est déjà avec quelqu'un, ce fameux Andréas, là. Mais...qu'est-ce que je raconte moi, c'est pas ça le plus important qu'il soit avec quelqu'un...putain je déraille ! Je suis pas homo, c'est tout. J'ai rien contre eux mais je le suis pas, voilà. Sa voix me tire de mon débat intérieur avec, en plus, une phrase qui dans notre contexte me semble d'un coup suspecte :

- Venez Tom, on va aller dans ma chambre...

Et je suis sûr qu'il a ENCORE deviné ma confusion parce qu'il précise en souriant narquoisement :

- Oui...je devais vous la faire visiter.

Il joue avec mes nerfs et il a l'air d'adorer ça. J'écrase ma cigarette et passe devant lui pour couper court à la tension qui s'est installée. Bien-sûr dans le couloir j'ai dû attendre qu'il m'ouvre la porte de sa chambre et une fois à l'intérieur je remarque immédiatement qu'elle est toute imprégnée de sa foutue odeur de vanille et de noix de coco. Sa marque de fabrique.

- Alors voilà mon « domaine », rien de très original, entrez Tom !

Sa chambre est bien ordonnée, claire et chaleureuse. Le mobilier est élégant et tout en bois. Je vois sur le mur un tableau avec des photos sous verre, une multitude de photos qui doivent certainement représenter certains moments heureux de sa vie. Au fond de la grande pièce je remarque alors une porte, et bien que je me doute un peu de la réponse, je lui pose quand même la question.

- La porte là-bas, elle conduit où ?

- A votre chambre...

Mais pourquoi à chaque fois que je lui demande un truc il faut qu'il ait ce regard et ce ton...sensuel ? Ou c'est moi qui débloque ? Je décide d'orienter la discussion vers un tournant plus professionnel.

- Bill, je suppose que mon service commence dès aujourd'hui, il faudra que vous me laissiez votre emploi du temps.

- Oui d'accord, mais terminez donc de vous installer. De toute façon je n'ai pas prévu de sortir aujourd'hui, je vais rester ici à paresser un peu. Un peu plus tard Andréas va passer me voir, je profiterai pour vous le présenter pour que vous connaissiez un peu mon entourage. Ronald vous a certainement parlé d'Andréas, non ?

- Oui, il m'en a parlé vite fait. Je sais que c'est votre...petit ami. D'accord, quand vous êtes prêt faites le moi savoir.

Mon regard s'est tourné vers le cadre où se trouve les photos. C'est certain, Andréas doit être dessus ! Bill remarque où mon regard s'est posé et m'invite à le rejoindre devant. Il me montre une espèce de gars décoloré dessus.

- C'est lui Andréas. Nous sommes ensemble depuis quelques mois. Cette photo on l'a faite lors d'un voyage à Paris.

Ouais, bof, je vois vraiment pas ce qu'il peut lui trouver. Sur la photo le Andréas sourit d'un air complètement con. Bill est juste devant lui, entouré par les bras de ce crétin. Il a sa tête en arrière posée sur l'épaule du décoloré, et tous les deux font un grand sourire genre pub pour un site de rencontre gnian-gnian ! Je l'ai pas encore rencontré que je me sens déjà gavé !

Je jette un coup d'½il aux autres photos, vite fait. Et remarque que Bill ressemble effectivement à sa mère, il y a une photo où il se trouve avec ses parents devant un gâteau d'anniversaire, et on peut pas ne pas voir qu'il est le portrait de cette femme ! Il y a aussi pleins de photos où Andréas pose, avec et sans Bill. Ouh la, il a l'air vraiment accro du blond ! D'ailleurs en parlant du décoloré, le portable de Bill se met à sonner et je comprends de suite que c'est lui qui appelle.

Pendant que Bill recule un peu pour lui parler, je continue de regarder les photos, toutes les photos où Bill se trouve dessus. Y a rien à dire, ce mec même sur photo dégage un certain charisme, il est vraiment beau. Je suis tellement plongé dans la contemplation des photos que j'entends même pas Bill qui s'est rapproché doucement de moi, dans mon dos. Ce qui me tire de mes pensées, c'est un souffle chaud dans ma nuque. Il est toujours au téléphone avec son péroxydé et je sens d'un coup qu'il passe son bras autour de ma taille et mord ma nuque d'une façon...sensuelle. Oh putain ! Ça me fait faire un bond de deux mètres pour me dégager et vais pour répliquer violemment mais avec un sourire malicieux il me fait signe de me taire. Le pire, c'est qu'il est tellement près qu'il ne peut pas ne pas remarquer que je frissonne. Je suis complètement déstabilisé et en pétard, depuis quand un mec me fait un effet comme ça ? Je comprend plus rien...rien de tel m'est jamais arrivé. Et puis, je le connais même pas ! C'est tout de même pas parce qu'il ressemble à fille ? Il me cherche, il me cherche...et ce qui me fait peur c'est qu'il risque de finir par me trouver à force, c'est quoi ce jeu de séduction qu'il a commencé ? J'y réfléchirais plus tard.

- Ok Andi...Oh ? Vraiment ?...T'as acheté ça ?...Hum je sais pas si c'est raisonnable mais je veux bien essayer...Coquin, va !...Bon je te laisse je te vois tout à l'heure alors !...Oui, moi aussi mon c½ur...A tout à l'heure.

Dès qu'il raccroche, j'attaque direct.

- Bill écoutez, je sais pas à quoi vous jouez mais il va falloir arrêter ça tout de suite-

- Mais qui vous a dit que je jouais, Tom ? Vous n'avez pas aimé ?

Il se rapproche de moi un peu plus.

- Si...vous avez aimé...Osez dire que ça ne vous a pas fait de l'effet...

Il se rapproche encore, tellement qu'il me parle directement au visage, je peux même sentir son souffle dans la figure et ses yeux dans les miens.

- Ma bouche dans votre cou...Hmmm vous avez si bon goût, Tom...si bon goût...

Il murmure et ça me rend complètement dingue. J'ai simplement envie de lui balancer une bonne droite, ou...de passer une main dans sa nuque pour l'attirer vers moi et l'embrasser. Voilà, c'est de ça que je vous parlais, je suis tout bonnement en train de débloquer gravement !

Soudain, il fait demi-tour et commence à se diriger vers la porte qu'il ouvre grand. Cassant d'un coup l'atmosphère lourde, faisant comme si de rien n'était.

- Bon, je vais vous laisser terminer de ranger vos affaires. Moi je vais aller prendre une douche, Andréas ne va pas tarder. Je vous le présenterais, vous verrez c'est un amour ! A tout à l'heure, Tom.

Qu'est-ce que vous voulez que je réponde à ça ? C'est mon employeur, je peux tout de même pas l'engueuler comme du poisson pourri ?! C'est pas l'envie qui me manque et ça m'enrage de me retrouver dans une situation que je ne contrôle pas du tout. J'ai horreur d'être manipulé de la sorte mais en même temps c'est si...

Ok vaut mieux que je sorte, j'ai encore deux, trois petites choses à faire et je repars dans ma chambre en me promettant de réfléchir à la meilleure façon de me tenir sur mes gardes la prochaine fois et rester aussi éloigné que possible de cet énergumène. Mais avant de sortir de la chambre je me tourne vers lui et pour faire bonne mesure je lui lance sèchement :

- Bill, je n'ai pas l'habitude de travailler dans ces conditions. Je suis votre garde du corps et j'apprécierais que vous vous en souveniez, je tiens à ce que nos rapports restent professionnels !

- Bien sûr Tom ! Mais ce n'est pas de ma faute si vous êtes aussi...attirant. Allez, partez vite avant que je termine ce que j'ai commencé...

Okayyyyyy, on va y aller avant que je me fasse violer sur son grand matelas qui m'a l'air bien moelleux. Saleté, va ! Je m'en vais, la confusion plein la tête, partagé entre l'envie de gueuler et de rire un bon coup.

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.92.163.188) if someone makes a complaint.

Comments :

  • Smissou-TH

    11/08/2013

    Pauvre Tom, il est vraiment confus, il ne comprend plus rien !
    Et Bill a l'air de bien s'amuser à le déstabiliser comme ça.
    Et cet Andréas, s'il savait xD...

  • chaos87th

    26/07/2011

    MDR, je vois bien Bill pousser Tom sur le lit et lui faire plein de cochancetées.
    Mais je suis sûre que Tom sera consentant donc ce ne serait pas un viol.
    Bill joue-t-il vraiment ou est-ce vrai.

  • th-lucky-fic

    17/01/2010

    oh lala le petit coquin ce bill
    comment il le provok en plus osé faire sa alor s qu'il est au tel avec andy
    il doit pas y tenir tant que sa ^^

  • Pucca97217

    05/09/2009

    Oulala Bill t'est une tite peste.
    C'est décider Bill Et Tom là sa promet

  • Thunderbolt-Real-Ya0i

    11/07/2009

    J'aime bien le côté taquin et allumeuse de Bill ! Sa lui va comme un gant 8D

  • nirvana-angelTH83

    15/06/2009

    pov' Tomi il fais de la peine quand même

  • nirvana-angelTH83

    15/06/2009

    oui j'imagie trèèèèèèès facilement a quel point ça dois l'amusé de voir Tom beugé sur lui a chaque fois ^^

  • th--yaoi-yaoi--th

    15/04/2009

    Ptdr' je kiff

  • xUnsy

    22/03/2009

    Il l'a mordduuuuuuuuu XD
    J'aime ce Bill putain OO Tellement allumeur, tellement joueur... Ouuhh so sexy sexy
    Remarque : ce qui m'a titillé tout au long de ma relecture c'était le vouvoiement XD Parce que tu les fais se tutoyer vachement tard, c'est drôle ><

  • love-hina83

    14/03/2009

    javoue tom comence a ere jalou lol XD mé c deliran de le voir kom sa bsx

Report abuse