[Fiction] - Protection Rapprochée - Chapitre 7 (Partie 1/2)

Je me regarde encore une dernière fois dans le miroir de la salle de bain, il va être l'heure de passer à table. J'ai soigné ma tenue, ce soir je vais faire connaissance de Simone Kaulitz, la mère de Bill. Andréas est reparti avec la tête idiote d'un gars comblé. J'ai pas encore croisé Bill depuis ça. De toute façon, je suis resté un long moment avec Sam, il m'a parlé du boulot, de la famille, du domaine, bref j'ai fais en sorte d'être le plus longtemps occupé pour ne pas avoir à remonter de suite. Deux petits coups brefs me tirent de mes pensées et la voix de Bill me parvient à travers la porte.

- Tom, je suis prêt, vous venez on descend ?

- J'arrive !

J'ouvre la porte d'un mouvement brusque et fait face à Bill qui me sourit avec toujours ce même regard chaud comme la braise.

- Hmmm...vous êtes bien comme ça Tom, vous portez très bien le costume, on y va ?

J'acquiesce en lui rendant son sourire et le suit dans les escaliers. Lui aussi est pas mal ce soir. Il a troqué ses vêtements de cet après-midi contre une chemise noir ouverte sur le torse, un jean noir moulant et un tas de bijoux qui entourent son cou, ses bras et ses doigts. Il a foncé le tour de ses yeux, un peu plus que d'habitude et ses cheveux noirs lisses ont été légèrement ébouriffés. Tout en noir comme ça ajoute à son personnage encore plus de sensualité et de mystère. Je peux pas ne pas ignorer l'accélération des battements de mon c½ur et le fait que j'essaie discrètement de respirer à plein poumons l'odeur sucrée qu'il laisse sur son passage. Foutu mec !

Arrivé dans le salon, celui que la famille utilise pour prendre leurs repas, une femme splendide m'accueille avec un sourire chaleureux :

- Bonsoir, Tom, nous ne nous sommes pas encore rencontrer de la journée, je suis Simone, la mère de Bill.

- Bonsoir madame, très heureux de faire votre connaissance,

- Navrée de ne pas avoir été là pour vous accueillir, mais je devais absolument me trouver une robe pour la réception de samedi chez les Sontag. Merci d'avoir accepté de prendre Bill sous votre surveillance, Jörg m'a tellement vanté vos mérites et voulait tellement vous avoir chez nous que c'est rassurant pour moi de savoir mon fils entre d'aussi bonnes mains.

Si tu savais...

- Maman, maintenant que nous sommes tous là, je te sers quelque chose à boire ?

- Non merci mon chéri, ton père l'a déjà fait plus tôt.

- En parlant de papa, il est où encore ?

- Il avait un dernier appel à passer, mais sers donc à Tom un apéritif, Tom aimez vous la vodka ?

- Oui, une vodka, ça ira très bien.

Bill commence donc à me servir la vodka quand Jörg Kaulitz entre.

- Ah vous êtes arrivés ! Excusez-moi, je devais absolument téléphoner, Bill sert moi un whisky. Je vois que vous avez fait la connaissance de ma femme, Tom. Voilà donc ma très chère Simone. Et cette robe chérie, tu l'as trouvée ?

- En effet, maintenant je compte sur le bon goût de mon fils pour m'aider à choisir parmi mes bijoux la plus jolie parure pour aller avec.

- Au fait, Bill, dit le père en se tournant vers son fils, j'ai cru voir cet après-midi la voiture d'Andi, il n'est pas resté diner avec nous ?

- Non, sa s½ur est en ville, Andi reste passer la soirée avec eux.

- Tu as pu faire visiter à Tom la maison ?

- Oui, avec Andi nous l'avons emmené voir les écuries.

- Bien, bien, Tom, il faudra qu'un de ces jours nous montions ensemble. Vous avez déjà fait du cheval ?

- J'ai eu l'occasion d'en faire, mais en réalité, très peu. Je vous accompagnerai volontiers quand nos emplois du temps le permettront.

Pendant ce temps la mère de Bill discute avec son fils. Elle se tourne alors vers nous :

- Jörg, si tu le permets j'appelle Anja pour qu'elle commence à servir les plats.

- Bien-sûr chérie, passons à table les amis, la journée a été longue et je meurs de faim.

Nous passons donc à table, le diner qui nous est servis est délicieux, les mets sont fins et raffinés. J'ai été placé en face de Bill. J'aime l'ambiance qui y règne, ils ont l'air de vraiment bien s'entendre. Bill discute chiffons avec sa mère, je me retiens de rire chaque fois que je l'entends affirmer que telle matière de tissu et mieux qu'une autre, ou dans quelle boutique on peut trouver les meilleurs accessoires. Pendant ce temps je discute avec le père qui est un interlocuteur agréable, intelligent et vif d'esprit. Quand Bill s'adresse à lui c'est un vrai spectacle, les deux se parlent et je me demande comment ils arrivent à entendre ce que dit l'autre, vu la vitesse à laquelle ils parlent et le flot de paroles qu'ils ont l'air de ne pas réussir à interrompre.

A un moment, Jörg est en train de parler à sa femme d'un truc quelconque quand je sens un pied remonter lentement de ma cheville à mon mollet, faisant quelques aller retour comme ça. Bill, évidemment ! Je manque de m'étrangler dans mon verre de vin ! Je me demandais quand est-ce qu'il allait déclencher les hostilités celui-là ! Je fais genre, mine de rien et essaie de capter son regard pour lui intimer l'ordre d'arrêter avec mes yeux, mais celui-ci continue de parler à ses parents l'air faussement innocent. Je bouge la jambe et repousse discrètement son pied mais il revient à la charge de plus belle. Il lève alors les yeux vers moi et me dit :

- Comment trouvez-vous l'agneau Tom ? Ça va, vous êtes tout rouge ? Vous voulez un peu d'eau ?

Salaud, va ! Continue comme ça et tu me le paieras...je sais pas encore comment mais je trouverai bien un moyen sans que ça tâche mon CV. Je décide alors moi aussi de faire comme si de rien n'était et lui répond en souriant mielleusement :

- C'est parce qu'il fait un peu chaud, je pense que je vais arrêter là avec le vin. L'agneau est délicieux, tendre à point. Je veux bien un peu d'eau, merci Bill.

- Bien-sûr, tout ce que vous voulez, Tom...

Lui et ses putains de sous-entendus ! Je jette un bref coup d'½il à ses parents qui sont toujours plongés dans leur conversation, ils n'auront donc pas remarqué le ton qu'a pris leur fils pour dire un truc aussi banal. Je lève les yeux vers lui pendant qu'il me sert et il me fait alors un grand sourire :

- Moi aussi je vais en prendre un peu, il fait tellement chaud !

Le diner prend fin, je refuse les digestifs et m'excuse poliment pour pouvoir regagner ma chambre, m'étant assurer du programme de Bill pour le lendemain. A ce sujet, juste une chose : on va aller faire du shopping, avec Andréas. Super ! Je grimace intérieurement en m'imaginant parcourir les magasins avec ces deux-là entre les sacs griffés et les chaussures de luxe !

Après m'être déshabillé, je me retrouve sur le balcon pour une dernière cigarette, j'ai éteins toutes les lumières pour être plus tranquille et j'apprécie le silence et la beauté des lieux. C'est si calme, si reposant. Ma cigarette terminée, je sens bien que finalement j'ai pas encore sommeil. Je vais profiter pour appeler Gus.

Après quelques sonneries, il décroche enfin, j'entends un long grésillement mais sa voix me fait d'un coup une bouffée de chaleur. C'est super de l'entendre !

- Gus mon pote ! Ça fait un moment que j'essaie de t'joindre ? Comment ça va ?

- Tom ! Ça fait plaisir de t'entendre ! Je suis pas parti depuis bien longtemps, me dis pas que je te manque déjà ?

Je suis tellement content de l'entendre que j'ai même pas envie de plaisanter.

- Bien-sûr que tu me manques ! Alors comment ça se passe pour toi ?

- Moi ça va pour le moment, j'ai pu faire quelques photos dont on me dira des nouvelles, tiens ! J'ai rencontré quelques gradés militaires pour quelques interviews, pour l'instant c'est calme y a rien de spécial.

Je sais que par téléphone il est coincé, certaines choses ne peuvent pas être dites, question de sécurité surtout pour lui. Je sais que tout est encore délicat là-bas !

- Maintenant dis moi ce qui va pas, je te sens bizarre, d'habitude tu m'aurais déjà servi trois vannes et là, rien ! J'te sens pas !

- Non ça va, y a rien. Je suis installé chez la famille Kaulitz et ça se passe bien. De mon côté, rien à signaler
.

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.162.173.119) if someone makes a complaint.

Comments :

  • chaos87th

    27/07/2011

    Il ne peut pas s'arrêter bien longtemps de chauffer Tom.
    Mais j'aime bien surtout qu'il le fait devant ses parents sans que ceux-ci ne remarquent quoi que se soit.

  • th-lucky-fic

    17/01/2010

    oh lala tien j'ai l'impression de commencer mais coms tout le temps comme sa
    ma pauvre tu va avoir l'impression que je me repete mais chaque chapitre me surprend un peu plus
    le "jeu" de bill meclate
    comment il provoque tom devant c parent l'air de rien ^^
    j'ai hate de lire la viré shopping avec andy je sens que bill ne va pa resté tranquille avec tom meme si son pseudo petit ami est dans les parage

  • Pucca97217

    05/09/2009

    C'est bizarre je le sentais venir le coup du pied.
    Mon oeil ta quelque chose à signaler du style Bill me chauffe!!!!

  • Thunderbolt-Real-Ya0i

    11/07/2009

    Tu sais, je rigole comme une débile parce-que Bill parle vite de nature et je l'imagine parler encore plus vite >___<

  • un-monde-fait-de-yaoi

    16/06/2009

    Non bah c'est bon je viens de trouver de par moi-même Je n'avais pas pensé à aller directement sur le blog au lieu de cliquer sur les liens préalablement faits pour nous faciliter la tâche (qui dans mon cas me l'a compliqué, vu que je suis légèrement conne quand je m'y met =P)

    Je vais liiiiiiiiiiiiiiire !!! x3

  • un-monde-fait-de-yaoi

    16/06/2009

    Bouhou moi j'ai rien compris.... ç_ç elle est où la suite avec le fameux baiser?
    Parce que je me suis faite avoir en allant ma coucher avec ta fic (sans être connectée à internet) pour la lire et voir au chapitre 8 qu'il y a eu un baiser, mais quand? xD
    Roh lala, du coup bah je reste un peu suspendue vu qu'il ne manque pas que ce passage là....
    Je vais quand même continuer mes recherches, y'a pas moyen !! Ta fic je l'aime trop, ca commence vite entre Bill et Tom, mais en même temps c'est compensé par tout, et puis il faut le dire, tu écris superbement bien !! <3

    Bisou!!! (tu as une fan en plus xD)

  • xUnsy

    22/03/2009

    Alors je tiens à te faire une petite remarque qui a eut beaucoup d'influence sur mon temps de sommeil dans la nuit de vendredi à samedi XD

    J'étais donc en train de copier/coller ta fiction sur Word à l'aide de ton sommaire. Chapitre 1, 2, 3, [...], 7... 7 ? Ouais, j'avais pas vu que y'avais une "suite", donc j'ai continué à copier coller tous tes chapitres sans voir qu'il n'étaient pas postés en entier sur un seul article... Mort de rire --" Et donc, c'est après avoir tout copié, vers 1h du matin, que j'me suis rendue compte (en même temps je trouvais ça bizarre, dans mes souvenirs tes chapitres étaient méga longs, et là ils étaient super courts XD) que certain chapitre n'étaient pas entiers... Je te raconte pas le bordel pour tout compléter, j'me suis amusée \o/ Et j'me suis couchée une heure plus tard XD Ce qui fait que le lendemain, quand mon réveil a sonné (weekend chez mamie oblige, je te le rappel, on devait partir de bonne heure pour y être à l'heure de manger le midi XD), j'ai eu envie de le jeter par terre >>
    Enfin, je regrette pas, ça vallait le coup, ça m'a fais de la lecture pour hier soir , même en étant éloignée de toute technologie ^^"

    *c'était l'anecdote du jour XD*

    Sinon ce chapitre <3 Gus et Tom, encore une fois, Gus la voix de la raison (putain si il savait comme il avait raison ce con)...
    Et puis le premier baiser quoi, juste super excitant, d'ailleurs Tom pourra confirmer hein XD

  • love-hina83

    14/03/2009

    mytho T en kiff sur tn " clien" XD bsx

  • nirvana-angelTH83

    13/03/2009

    ouai ouai c ça on y crois trop ^^

  • lavoyageuse92

    21/12/2008

    xDDDDD il y a pas à dire Bill est une véritable peste quand il s'y met .

    Et Tomichou qui doit appeler son meilleur ami à l'aide hihi mais bon j'ai peur pour celui-ci en Afaghanistan u_u'

    Bisouuus <33

Report abuse