[Fiction] - Protection Rapprochée - Bonus 6 (3/4)

J'introduis deux doigts en lui et les bouge immédiatement. En les pliant, je trouve de suite sa prostate que je masse et frotte avec insistance, son sexe est dur contre mon ventre, de nouveau. Il est dans le même état que moi. Alors, sans que je puisse attendre plus, dans cette position, je me ré enfonce en lui, pour lui faire l'amour de nouveau. Encore, encore et encore. Et encore. Ma main remonte sur son épaule que j'agrippe et pendant que je lui donne des coups de bassins vers le haut, je tire sur son épaule pour l'amener vers le bas. Il ne me faut pas longtemps pour jouir de nouveau en lui. Encore plus fort, encore plus violemment, m'abrutissant encore plus.

Il n'a pas encore joui alors une fois que j'ai récupéré tous mes esprits, je me retire, le retourne contre moi sur son autre flanc et me colle dans son dos. Ma main passe sur son ventre pour saisir son sexe et il lance son bras par-dessus son épaule pour attraper une poignée de dreads pendant que je le masturbe furieusement. Je le sens se tendre encore une fois, il raidit les jambes, se cambre contre moi et pendant que je lui chuchote à l'oreille des mots d'amour et des paroles vicieuses, il jouit dans ma main en criant mon prénom.

Après quelques instants de tendresse, on se lève pour se doucher et on passe à la cuisine se désaltérer, chacun vêtus uniquement d'une serviette nouée à la taille. Je prends place en face de lui et on discute un peu de tout et de rien, se racontant cette longue période de séparation en buvant du jus et mangeant des fruits secs. Bill a pris un yaourt qu'il est en train de finir mais à un moment, je lève les yeux sur lui, il finit son pot en se léchant la commissure des lèvres et putain...ça relance mon excitation. Je crois que j'en ai pas finit avec lui...Il lève les yeux vers moi aussi quand il réalise que je me suis arrêté de parler et me voit le fixer les yeux certainement brillants, fasciné.

- Tom ? Tu...Quoi ?

- Rien. Je te regarde.

- Je vois ça ! Et alors ?

- Et alors ? Alors...putain ! J'ai envie de toi...encore...

Il dit rien, sourit même pas, son regard se fait de suite plus foncé, pratiquement noir, plus intense. Il se lève, tend la main vers moi et me dit simplement :

- Alors viens...

Je prends sa main, l'attire vers moi pour l'embrasser et mes mains sont déjà partout sur son corps, arrachant sa serviette pendant qu'il arrache la mienne et le désir et l'impatience prennent complètement possession de mon âme et de mon corps. Pas le temps d'arriver dans la chambre, je lui fais alors l'amour dans cette cuisine, à même la table, pendant de très longues et très savoureuses minutes on laisse nos corps parler pour nous et se libérer enfin du manque causé par notre séparation.

Il nous faudra repartir à la douche après, ce qu'on refait une fois encore ensemble. On finit par se glisser dans nos draps, le corps et le c½ur apaisés mais complètement épuisés par nos folles étreintes. Il s'endort dans mon dos et moi envahi d'un bien-être immense.

*Ellipse de trois mois*

Nous sommes en train de rouler en direction du restaurant où j'ai invité Bill pour son anniversaire. C'est une surprise que je lui ai préparé. Il en est ravi et s'est fait encore plus beau pour l'occasion. Ça fait des semaines que j'organise cette soirée, parce qu'en fait, c'est pas tout. Dans le plus grand secret et aidé de ses parents, j'ai invité toute sa famille, la mienne et nos amis respectifs les plus proches pour son anniversaire. Il pense que je l'invite juste dans un petit restaurant romantique. Je suis pressé de voir sa tête quand il verra tout le monde réunis pour l'occasion ! Et s'il savait que j'ai fait en sorte que cette soirée d'anniversaire soit encore plus spéciale...

Je lui jette quelques coups d'½il de temps en temps en roulant, encore en extase devant sa beauté presque irréelle. C'est seulement ce matin que je lui ai dit qu'on sortait pour son anniversaire.

Flashback

Le soleil se lève à peine et pourtant, je suis réveillé depuis longtemps. J'ai un n½ud dans l'estomac quand je pense qu'aujourd'hui, ça va être un tournant décisif pour moi, pour nous deux. Bill est allongé à côté de moi, sur le ventre, une main posée à plat près de son visage, l'autre coincée sous lui. Le drap le recouvre jusqu'à la taille et ses cheveux noirs sont tout ébouriffés, remontant en boucle à la pointe et plusieurs mèches lui retombent sur la figure. Sa bouche est entrouverte et laisse passer un souffle régulier. Je m'attarde sur ses longs cils qui frémissent légèrement, son nez pointu et sa bouche. Sa bouche qui sait dire et faire tant de choses affolantes...

De sa main posée près de son visage, il vient frotter sous son nez, ça me fait sourire. Puis, il soupire un peu en fronçant les sourcils dans son sommeil. Je dégage tout doucement son visage des mèches de cheveux qui le chatouillent et il prend un air plus détendu, presque reconnaissant. Je m'approche silencieusement, essayant de ne pas le déranger et dépose un très léger baiser entre sa bouche et le coin de son nez et quand je recule, je le vois esquisser un très discret sourire. Son dos se soulève au gré de sa respiration. Sa peau est pâle, diaphane même. Je pose tout aussi doucement ma main dans son dos et la laisse bouger au rythme de son souffle. Il bouge toujours pas, ne se réveille pas. Je m'approche légèrement et son odeur me parvient. Il sent bon, il sent comme les bébés le matin au réveil. Ça m'apaise mais ça me chauffe aussi. Mais il se retourne d'un coup sur le dos, le visage toujours tourné vers moi. Toujours endormi, il tapote à côté de lui et quand il me trouve, son visage se détend un peu et son sourire s'accentue. Sa main se pose sur mon bras qu'il caresse dans son sommeil. Il se tourne d'un coup vers moi et vient se blottir contre moi, sa tête dans mon cou et j'entends à peine qu'il murmure :

- Tom...

Je crois un instant qu'il s'est réveillé, mais non. Ça m'attendrit encore plus. Même profondément plongé dans son sommeil il me cherche et soupire d'aise quand il me trouve. Je me sens encore plus amoureux et encore plus sûr de ce que je vais faire ce soir. Je suis à lui, définitivement à lui, tout comme il est à moi et l'intensité de ce que je ressens sur le moment m'atteint comme un coup de poing en pleine face. Je me rendors contre lui, tendrement enlacé à mon amour, à mon homme, à mon amant.

Je me réveille un peu plus tard et cette fois, c'est lui qui a l'air de s'être réveillé avant moi. Il était en train de me regarder, apparemment, et me sourit quand il voit que je me réveille doucement. Il vient effleurer ma bouche :

- Bonjour, mon Tom. Ça fait un moment que je te regarde dormir.

- Ah oui ? Et tu pensais à quoi ?

- Je pensais que...que j'étais horriblement chanceux d'être avec quelqu'un comme toi. T'es si beau, Tom. Si attirant et si parfait...

Incroyable comment il peut penser de moi ce que je pense de lui. Entente parfaite encore une fois. Je voudrais juste que ça dure éternellement. On s'embrasse encore longuement et forcément, son odeur, ses caresses, sa bouche, ses mains, tout ça réveille mes ardeurs mais cette fois-ci, c'est lui qui me fait l'amour, me laissant pantelant, à bout de souffle, tremblant dans ses bras et sur le matelas.

C'est pendant le petit déjeuner que je lui annonce, en l'embrassant et en lui offrant un petit paquet :

- Bon anniversaire, Bill. C'est pour toi. Je te le donne maintenant, mais j'ai prévu quelque chose d'autre.

- Oh ! La gourmette que je voulais ! Merci ! C'est quoi l'autre chose ?

- J'ai réservé dans un petit resto romantique comme tu aimes pour ce soir, ça te dis ?

- Bien-sûr !

Il me saute au cou et m'embrasse passionnément. Puis il essaie la gourmette et l'enlève, m'expliquant qu'il la remettra ce soir, pour moi. On est samedi, on travaille pas. Sa famille et ses amis l'ont appelés pour lui souhaiter son anniversaire. Le midi on a été mangé chez ses parents, ils savent pour la surprise du soir, mais Bill se serait douté de quelque chose s'ils avaient rien fait. Donc on a donné le change et laissé penser à Bill que tout était normal. Le déjeuner était délicieux, en très petit comité, juste ses parents, lui et moi. Il était content, ça lui a suffit. Il lui tarde d'être de nouveau avec moi. Et pendant qu'il a été choisir avec sa mère une tenue pour elle pour le dîner de ce soir, sans qu'il le sache, j'en ai profité pour revoir avec Jörg les derniers détails de la surprise, pour que tout réussisse. Normalement, tout est prêt, tout devrait bien se passer, sauf si Bill...mais je suis sûr de pas me tromper...

Fin flashback


Maintenant c'est le soir, il a été se préparer et j'arrête pas de crier dans tout l'appartement qu'il faut qu'il se grouille un peu plus. Rien à faire ! Je pourrais m'égosiller encore plus, ça aurait le même effet sur lui. Il s'est enfermé dans la salle de bain et je fais que tambouriner à la porte en menaçant de la défoncer s'il sort pas de là. J'entends juste qu'il rit bien fort, juste pour m'énerver un peu plus. Enfin, je suis pas vraiment énervé, j'ai juste...énormément le trac et l'angoisse de ma vie. Et pourtant, c'est SON anniversaire ! Mais s'il savait...

La porte s'ouvre enfin et il s'avance vers moi dans le salon. J'ouvre la bouche pour dire quelque chose mais reste tétanisé, le souffle coupé par tant de beauté et de perfection. Il porte un pull à col roulé noir agrémenté de bretelles fantaisie faites en chaînes d'argent accrochées à son jean tout aussi noir et de grandes bottes de cette même couleur, à lacet, qui lui arrivent sous les genoux. Ses cheveux ont été parfaitement lissés, légèrement bouclés sur ses épaules et sur ses yeux savamment entourés de noir retombe un mèche, accentuant encore plus le mystère qui l'entoure. Il a bien sûr mis autour de son cou des chaînes d'argent, rappelant les bretelles qu'il porte, la grosse gourmette en argent que je viens de lui offrir et ses bagues fétiches. Dont une, avec une grosse pierre noire, que je lui avais offert il y a quelques mois. Il rit quand il voit ma tête et dit :

- Oh ! J'en déduis que ça te plait, alors ? Alors, je suis assez beau pour toi ?

Je me contente de lui répondre :

- T'es magnifique, Bill. Magnifique...parfait...Tu vois, là j'ai juste envie de t'arracher tout ça maintenant et de nous enfermer dans la chambre...et te faire l'amour la nuit entière !

Il s'écrie en rigolant :

- Pas question ! J'ai faim, je veux y aller moi, dans ce restaurant. Par contre, en revenant, tu pourras faire ce que tu veux, arracher tout ce que tu veux et t'occuper de moi comme tu sais si bien le faire.

- Bon, ok ! Allons-y ! Plus vite on y sera, plus vite on sera revenus ! Tardons pas, ou je vais pas pouvoir y aller, pas avec toi comme ça devant moi ! T'es prêt ?

- Ouais. Tu râles toujours que je suis jamais prêt à temps, t'as vu, j'ai fait vite quand même !

- Avoir plus d'une demi-heure de retard, j'appelle pas ça faire vite, Bill ! On EST en retard.

Il prend un semblant d'air outré et passe devant moi en levant le nez, jouant le mec hautain. Putain, il me plait, encore plus, toujours plus. Quand je pense à la soirée que je lui ai réservée, j'ai encore plus hâte qu'il voit ce que je lui ai préparé et pourtant, j'ai toujours un trac fou...S'il savait...

De l'appartement à l'ascenseur, de l'ascenseur à la voiture et pendant tout le trajet, je ne peux m'empêcher de l'admirer et de le lui dire :

- Putain ! J'en reviens pas comme t'es beau ! J'en reviens toujours pas que t'es avec moi ! Ouais, je te l'ai déjà dit, mais je te le redis encore : je suis un gars vraiment verni, t'es magnifique et moi, je t'aime comme un fou.

A force de le lui répéter, il a les joues qui rosissent :

- Tom ! Arrêtes, déjà que je suis ému, arrêtes de me complimenter comme ça, pas que j'aime pas mais tu vas me faire pleurer et ça va foirer tout mon maquillage.

Il me regarde aussi longuement :

- Non, t'as tord. C'est moi le plus chanceux. T'es le plus beau, Tom. Et tu m'aimes si fort...j'ai de la chance de t'avoir. Jamais personne m'a aimé comme ça.

- Souviens t'en alors ! Parce que jamais plus personne t'aimera comme moi je t'aime. Voilà. T'es obligé de rester avec moi, maintenant !

Il prend un air taquin :

- Ah ouais ? Et tu comptes faire comment pour m'obliger à rester avec toi ? Hein ? M'enfermer ? M'enchaîner ?

Je pense à un truc sur l'instant et souris en répondant :

- Hmmm...tu verras...

- De toute façon, je suis déjà à toi, comment tu veux que je le sois encore plus, hein ? Moi je vois pas !

- J'ai bien une petite idée, mais allons manger d'abord...

Il croit que je lui parle de l'après restaurant, quand on sera revenu à notre appartement pour que je lui montre de la meilleure des façons à quel point je peux l'aimer et à quel point je lui suis définitivement attaché et dépendant. S'il savait...

Quand on arrive, il s'écrie tout content :

- Oh ! J'adore ce resto ! Super ! Mais...

- Mais quoi ?

- Le parking a l'air d'être plein. Y a du monde on dirait. On sera pas trop seuls, c'est dommage !

Je joue un peu le jeu et affiche une mine déçue :

- Ouais, c'est dommage, mais bon, allons-y quand même, si y a trop de monde, tant pis, on restera pas, on ira ailleurs.

- Ouais mais t'avais réservé. En même temps, on est samedi, c'est normal que les restos soient pleins. Allez, dépêche-toi ! T'es lent, Tom, tu t'empâtes ou quoi ?

Je m'arrête, un peu paniqué :

- Pourquoi tu dis ça ? Je pense pas avoir grossi, si ?

Il rit en me tirant par la main :

- Rhooo je plaisante...Non t'as pas grossi, pas avec l'activité sexuelle qu'on a, mon cher ! T'aurais même tendance à avoir maigri un peu !

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.234.45.10) if someone makes a complaint.

Comments :

  • chaos87th

    31/07/2011

    Je suis sûre (ou quasiment) que Tom va demander Bill en mariage (PACS)
    J'imagine bien la tête de Bill quand il va découvrir tout le monde dans le restaurant et ce que Tom va lui demander.

  • Thunderbolt-Real-Ya0i

    11/07/2009

    Muah ! Trop beau

  • nirvana-angelTH83

    20/06/2009

    sûr le pauvre chou il va finir sur les rotules et la peau sur les os XDDD

  • love-hina83

    19/03/2009

    c tro chou tt sa bsx

Report abuse