[TS] - Attraction - Partie 1 (2/4)

Après un long moment où chacun des deux frères tentèrent de la garder face à lui pour profiter de sa bouche, elle finit par se relever pour récupérer rapidement deux préservatifs dans son petit sac et revint sur le lit, toujours entre les deux jeunes hommes qui faisaient courir leurs mains sur son corps nu. Ils la caressèrent à tour de rôle, la faisant gémir plaintivement en introduisant leurs doigts en elle chacun à leur tour, et ça leur plaisait tellement qu'ils avaient complètement oublié l'absurdité de la situation et la présence de leur jumeau. Ils prenaient leur pied, c'était tout ce qui comptait. Bill, qui était un peu plus sobre que son frère quand même, ne put s'empêcher néanmoins d'éprouver un peu de gêne quand Tom poussa un fort gémissement quand la fille plongea sa main dans son boxer. Il était allongé sur le dos, la fille à califourchon sur ses cuisses et Bill avait placé ses genoux de chaque côtés de son bassin, il lui embrassait le cou pendant qu'il avait passé ses mains par devant, caressant un sein avec ferveur et explorant son intimité de l'autre. Quand Tom gémit, il regarda par-dessus l'épaule de la fille et vit son frère la bouche entrouverte, la tête rejetée, les yeux mi-clos, il se mordait la lèvre de temps en temps quand les attouchements de la fille se faisaient plus précis. L'espace d'un instant, il trouva son frère sexy, comme ça.

Ils étaient tous trois étourdis par l'alcool et l'envie, excités comme jamais, l'attrait de la nouveauté avait exacerbé tout ça chez les garçons. La fille se dépêcha d'enfiler les préservatifs aux frères et s'empala directement sur Tom qui gémit plus fort encore. Elle voulut amorcer ses vas et viens mais Bill commençait déjà à la pénétrer analement aussi, très doucement, après l'avoir préparée avec ses doigts, elle dût donc s'immobiliser et grimaça de douleur. De fait, Tom s'était immobilisé lui aussi, les mains ancrées dans les hanches de la jeune fille. Puis elle bougea un peu, indiquant par là que les garçons pouvaient reprendre les mouvements.

Bill ne pouvait s'empêcher de regarder le visage de son frère, luisant de sueur avec une moue d'extase. Il était placé lui aussi sur les jambes de son frère pour avoir une position plus confortable. A un moment, il plaça sa tête sur l'épaule de la fille et son regard suivit le mouvement que faisaient les mains de Tom. Il caressait lentement les cuisses de la fille. De par la position, les cuisses du brun étaient collées de chaque côtés de celles de la fille et il sentit, en plus de le voir, les mains de son jumeau commencer à le toucher aussi. Il bougea un peu les jambes pour repousser les mains de son frère mais quand il leva le regard, il vit Tom le regarder avec une lueur perverse et il sentit son c½ur s'emballer inexplicablement un peu plus. Le blond fit glisser ses mains des cuisses de la fille jusque les siennes qu'il caressa aussi avec lenteur. Bill voulut protester un peu mais fut incapable de le faire. Tom faisait glisser ses mains, encore et encore, les yeux plantés dans ceux de son jumeau qui n'arrivait pas à détacher son regard non plus. Le blond décolla les cuisses de son cadet de celles de la fille et en caressa l'intérieur, lui provoquant de violents frissons. Il raclait très légèrement sa peau de ses ongles courts et crispait ses doigts dans la chair, sentant les muscles se contracter sous les mouvements que Bill faisait pour pénétrer sa partenaire. Cette dernière n'avait pas conscience de ce qu'il se passait, elle avait posé sa tête sur l'épaule de Bill et gémissait sans arrêt.

Tom eut une impulsion et remonta le plus possible jusque les mains de Bill qui enserraient les hanches féminines, il détacha les mains et entrelaça leurs doigts. Bill en était hypnotisé. Longtemps ils se regardèrent dans les yeux en prenant la jeune fille. Puis, celle-ci, décidément coquine leur fit savoir qu'elle voulait qu'ils changent et ce fut donc Tom qui se trouva dans son dos. Le temps de changer de position, quand Bill passa à côté de lui, il l'attira à lui en serrant sa nuque et colla sa bouche sur celle de son frère qui se sentit défaillir quand il sentit la langue du blond envelopper la sienne. Après quelques secondes, il réalisa ce qu'il se passait et repoussa brutalement son jumeau qui souffla simplement :

-J'en avais envie.

Ils se repositionnèrent et reprirent leurs accoups, mais le brun était moins enthousiaste, moins intéressé, il eut subitement envie que cela se termine. Et vite. Ce qui ne tarda pas à arriver, la fille exprima son orgasme en poussant un grand cri, suivit de Tom qui était comprimé par son anneau de chair. Bill était un peu frustré, mais encore loin d'avoir son orgasme et grogna quand la fille se retira pour se laisser tomber sur le matelas, la tête au pied du lit. Les deux frères se retrouvèrent face à face. Sans dire un mot, Tom retira le préservatif de son jumeau et attrapa sa verge à pleine main pour le pomper rapidement, le regardant toujours dans les yeux. Il passait son pouce sur le gland rougi et le faisait tellement bien que Bill n'arrivait même plus à être gêné. Oui, l'alcool et l'excitation désinhibait vraiment, ils étaient en train d'en faire l'expérience.

Et Bill n'avait aucune idée de ce qu'il se passait dans la tête de son frère. Il pensait que celui-ci était trop pris dans son ivresse pour comprendre et réaliser ce qu'il faisait. Hors, celui-ci aussi avait été troublé par le corps et le plaisir qui se lisait sur le visage si ressemblant au sien. Tom le trouvait d'un coup si...beau. Il n'avait pas pu s'empêcher de le toucher. Et il avait fait une chose qui lui avait fait envie sur l'instant, il l'avait embrassé. Il voyait les lèvres pulpeuses rougies et humides de salive, gonflées d'avoir été mordues et ça l'avait tenté. Et il avait adoré cela, c'était chaud, c'était doux, les lèvres de Bill l'avait comblé. Et quand la fille s'est couchée, il ne voulut pas laisser son frère comme ça et avait décidé que ça serait lui qui emmènerait son frère à la jouissance. Il regarda encore une fois son frère qui se crispait de plus en plus, l'orgasme n'étant plus très loin et admira son torse pâle qui se soulevait au rythme de sa respiration saccadée.

De plus en plus près, Bill lança ses bras vers l'arrière pour attraper les barreaux du lit et se cambra à l'extrême en fermant les yeux et poussa un gémissement qui troubla encore plus Tom. Ce dernier sentit de suite après le sperme chaud de son jumeau lui souiller les doigts. Il en fut fier, il venait de faire jouir son frère et ça lui avait plût. Ça ne l'avait même pas dégoûté ce sexe d'homme, tendu, comme le sien, ça ne lui avait pas paru bizarre de toucher si intimement son jumeau, au contraire, ça lui avait semblé naturel, normal. Il en avait tellement envie. Et il ne sût pas que le brun pensait la même chose, il avait joui grâce à la main de Tom et ç'avait été intense. Était-ce ce moment fou partagé, cette nouvelle expérience, la main de Tom, il ne le sut pas. Sûrement, oui. De toute façon, tout entre eux était toujours intense, unique, particulier.

La jeune fille ne bougeait plus, elle n'avait sûrement rien vu, sûrement rien compris, elle commençait déjà à somnoler et ne vit pas le blond s'essuyer la main avec le drap et s'allonger à côté de son frère, l'attirant dans ses bras et embrassant son front. Bill ne dit rien et enfouit simplement sa tête dans le cou de Tom, respirant à plein nez l'odeur de son jumeau. Tom et la fille s'endormirent rapidement mais Bill resta éveillé. Dans son sommeil, Tom lui caressait le dos et les cheveux et Bill préféra se dégager doucement pour se relever et se rhabiller. Il devait sortir de là. Tout de suite. Et c'est ce qu'il fit.

Fin Flashback


Ils n'en avaient pas reparlé. Seul Tom osa un peu, le lendemain, chez eux, une gueule de bois terrible et avait marmonné à Bill :

-Putain, je me souviens de rien. On était ensemble, je crois, avec cette nana, et on a...enfin bref, j'ai même pas souvenir si c'était bien. Putain ! Et dire qu'on l'a fait à trois ! Je me rappelle vaguement qu'on a-

Bill l'avait interrompu rapidement, avec gêne :

-Ouais, ça va, c'est bon. Je...je m'en souviens pas trop non plus. C'est pas à refaire, ça, Tom ! Là, on était vraiment trop bourrés !

Son jumeau avait acquiescer, étonné de trouver du rouge sur le visage du brun. Bill se rappelait bien-sûr, les mains de Tom sur ses cuisses, le caressant avec lenteur, sensuellement, délicatement, longuement. La bouche de Tom sur la sienne, la dévorant avec passion. A cette pensée, son c½ur s'emballa de nouveau et il se le reprocha. Il quitta la pièce sous le regard de son frère avec une seule question en tête « qu'est-ce qu'il m'arrive ? » alors que dans la tête jumelle à la sienne tournait un « qu'est-ce qu'il lui prend ? ».

Depuis, Bill regardait son frère avec un ½il nouveau. Il le revoyait prendre du plaisir, il le revoyait le fixant sans gêne avec cette espèce de lueur dans les yeux. Il sentait de nouveau ses mains sur ses cuisses, les écartant un peu plus pour en caresser l'intérieur...Il se rappelait que ça l'avait excité un peu plus. Et il se rappelait surtout ce baiser échangé et plus que ça encore, combien après ça, la fille lui avait parut fade...Il devenait fou, se maudissant d'avoir cédé à cette jeune fille qui avait été l'élément déclencheur de quelque chose qu'il qualifia sur le champs « d'horrible, de malsain, de dégueulasse ». Son frère l'avait touché, caressé, embrassé, masturbé, et putain, il avait aimé cela...


***


Depuis combien de temps, Bill songeait à tout cela, les yeux fixés sur la télé sans la voir réellement ? Il n'en savait rien du tout ! Voilà dans quelles emmerdes il s'était fourré jusqu'au cou. Ah il était joli ! Attiré par son jumeau ! On pouvait lui décerner une palme rien que pour ça !

Il secoua la tête pour chasser ses pensées et se concentra pour comprendre ce qui passait sur le petit écran. Il pinça les lèvres quand il vit enfin ce qu'il y avait. Un couple de gays s'embrassant à pleine bouche, avec un des deux jeunes hommes qui entraînait l'autre vers un lit sans arrêter de l'embrasser, se laissant tomber dessus pour finir par lui glisser dans la main un préservatif...Une campagne pour la protection contre le Sida, apparemment. Il marmonna :

-J'ai trop de chance, moi...

Comme s'il fallait qu'il ait quelque chose sous le nez qui lui rappelle sans cesse ce vers quoi ses pensées étaient orientées ! Et soudain, il eut un flash, Tom lui retirant son préservatif pour commencer à le caresser...et Tom l'embrassant aussi. Comme l'image qu'il avait sous les yeux. Il sentit une chaleur se concentrer dans son bas ventre et horrifié, changea de chaîne. Il eut peur de tomber sur quelque chose d'autre encore, qui lui rappellerait son « péché » perso et décida d'éteindre la télé. La porte d'entrée s'ouvrit et ses parents entrèrent, discutant joyeusement. Il alla à leur rencontre et aida son père à porter les sacs de courses qu'il essayait de tenir tant bien que mal. Celui-ci dit soudain :

-Ok, Bill ! Qu'est-ce que t'as encore fait ?

Le brun le regarda étonné :

-Quoi « qu'est-ce que j'ai fait » ? Rien ! Pourquoi ?

Le père eut un sourire narquois :

-D'habitude il faut te flatter ou te menacer pour te faire porter deux sacs, mademoiselle ne voulant pas « casser ses ongles » et là tu viens sans qu'on te demande quoi que ce soit ! Alors je te demande : Qu'est-ce que t'as fait ? L'école va nous appeler ? Combien ça va nous coûter ?

Bill fit rouler ses yeux pendant que sa mère éclatait de rire :

-Vous êtes désespérants ! Comme si j'étais pas un bon fils serviable ! J'ai rien fait monsieur papa ! Mais si t'insiste ça peut te coûter quelque chose, justement j'ai besoin-

Son père le coupa, amusé :

-T'as besoin de rien ! Portes donc ça à la cuisine pour ta mère, ce soir elle fait des pizzas, après on rejoint les Derrick pour aller au théâtre ! Ton frère est où ?

Bill prit le sac qu'on lui tendait et répondit tout en se dirigeant vers la cuisine :

-Il est en haut, il dort je crois.

Il déposa le sac sur le plan de travail et commença à vider le sac consciencieusement. A la mention de son frère, il s'était senti inexplicablement rougir. Il releva la tête et s'arrêta net quand il vit ses parents le regarder avec un faux air surpris, sa mère avait même mis sa main sur sa poitrine et ouvert grands les yeux. Elle prit un ton plus que surpris pour dire :

-Bon, Bill, dis-nous, maintenant ! C'est pas possible, tu nous caches quelque chose ! Tu...tu ranges les courses ? En plus de les porter, tu les ranges ?!

Cela le fit éclater de rire :

-Je vous ai dit, vous avez un fils formidable, vous le savez même pas ! Seulement je vous montre pas toutes mes qualités d'un coup, ça vous filerez trop de complexes !

Ils rirent tous les trois et Simone ébouriffa tendrement la tête de son fils qui râla immédiatement :

-Maman ! J'ai déjà dit : pas les cheveux ! Tu me décoiffes, là ! Tu ruines mon travail !

-Bon, va réveiller ton frère tu ferais mieux !

Sa bonne humeur tomba d'un coup, il n'avait vraiment pas envie d'aller dans la chambre de son frère, non vraiment pas...Mais il obéit et sortit de la cuisine pour prendre lentement le chemin qui menait à la chambre de son frère. Il monta lentement et sentit son c½ur accélérer. Il se gronda intérieurement, c'est vraiment du grand n'importe quoi ! Depuis quand il avait peur d'aller dans la chambre de Tom ?

Il arriva devant la porte et hésita un instant. Puis, il se traita une nouvelle fois d'idiot, Tom était toujours Tom, son frère, son jumeau ! Aucune chance pour qu'il remarque quoi que ce soit, et tant mieux, il pouvait continuer de vivre normalement ! Il poussa la porte et se glissa sans bruits à l'intérieur. Il referma tout aussi sans bruits la porte et s'y adossa, laissant ses yeux s'habituer à la pénombre de la pièce. Tom avait tiré ses rideaux et plongé sa chambre dans une douce atmosphère. Bill s'avança un peu et, ses yeux s'étant habitué à l'obscurité, il vit enfin son frère. Celui-ci était endormi, sur le dos, il ne portait rien à part un boxer. Son torse nu se soulevait en rythme avec sa respiration calme et il avait croisé un bras sous sa tête. Ses dreads étaient détachées et étaient éparpillées sur l'oreiller. Bill fit glisser ses yeux sur tout le corps de son jumeau, ils étaient si semblables, mais si différents en même temps. Tom était plus hâlé, plus musclé. Et d'un coup, le brun sentit son c½ur s'accélérer encore plus, il trouvait Tom très beau. Il s'approcha encore un peu et continua de détailler son frère. Il regardait les épaules carrées du blond et eut envie d'y poser la bouche. Il regardait son torse et eut envie d'y passer le bout de sa langue. Il admira son ventre plat, avec les aines en V, musculeusement bien dessinées. Putain, oui, Tom était magnifique !

Bill le regardait depuis quelques secondes, oubliant qu'à l'origine il était là pour réveiller son frère. Il était tout près du lit et continuait de regarder le visage serein et endormi quand soudain, Tom attrapa sa main et le fit tomber brutalement sur lui en éclatant de rire. Bill poussa un grand cri aiguë et engueula son frère :

-Oh putain, Tom, t'es con ! Vraiment con ! T'as failli me faire faire une crise cardiaque, espèce d'idiot ! Lâches-moi !

Tom le serra un peu plus contre lui en riant encore un peu :

-Ça va t'apprendre à entrer dans ma chambre comme un sournois, sans faire de bruit ! C'est bien fait ! Tu sais que ça fait longtemps que je suis réveillé ? Quand tu montes les escaliers avec tes santiags, on dirait un troupeau d'éléphants ! Merci pour le réveil !

Bill gigotait toujours et avait glissé sur le côté, mais son frère ne le lâchait pas et continuait de rire un peu en demandant :

-Alors, dis-moi maintenant ce que tu mijotais, hein ? A quoi tu pensais ?

Le brun s'immobilisa immédiatement et risqua un petit :

-Pourquoi tu dis ça ?

-Bin je sais pas, tu es là depuis un moment et tu dis rien, tu me réveilles pas, j'ai eu l'impression que tu me regardais tout ce temps et je me suis dit « oh là, il va me faire un truc pour me réveiller comme un salaud », alors ? T'avais l'intention de faire quoi ?

Bill avait toujours son nez dans le cou de son frère, il se sentait gêné et se détestait de se sentir aussi bien. Il avait arrêté de se débattre et profitait simplement. Il répondit :

-Rien, j'allais rien faire Tom. Maintenant, lâches-moi !

Tom recula un peu pour le regarder malicieusement mais le reprit contre lui, le serrant un peu plus. Il souffla :

-Oh attends un peu ! Quand je me réveille, j'ai besoin d'un câlin et ça fait longtemps que tu m'en as pas fait ptit frère, arrêtes de bouger comme ça, je vais pas te violer non plus, laisses-toi faire un peu...

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.162.133.222) if someone makes a complaint.

Comments :

  • Cloé

    02/09/2011

    En fermant mes volets j'ai vu dans le ciel un ange.
    Il m'a demandé : quel est ton souhait pour aujourd'hui ?
    J'ai répondu prend soin de la personne qui est en train de lire ce message car elle le mérite et que j'y tiens énormément!
    A ton tour d'envoyer aux personnes que tu aime ce message et quelque chose t'arrivera de bon donc ne coupe pas cette chaine et envoie le à 15 anges
    En espérant que ce message t'apporte paix et bonheur

  • chaos87th

    18/07/2011

    Ah oui quand même je pensais pas que Tom avait été si loin pour traumatiser Bill. lol
    En tout cas c'est comme ça qu'ils comprendront qu'ils s'aiment plus que comme des frères.
    Tchuss.

  • xx-gothiqua-arwena-xx

    08/04/2011

    Ils sont tellements compliqués tous les deux....

  • Pucca97217

    09/09/2009

    Bill c'est pas bien de mentir.

  • Ah-t0miik-x3

    03/08/2009

    c'est mignon la comparaison de bill et de ses santiages xD

  • Thunderbolt-Real-Ya0i

    11/07/2009

    Ahlala ! Tourmenté le Billou

  • love-hina83

    19/03/2009

    heuresemen kil va pa le violé XD c bien tt sa mé sa ve dire koi TS bsx

Report abuse