[TS] - Attraction - Partie 2 (5/5)

Tom fut satisfait et revint l'embrasser encore plus intimement, longuement, relançant leur excitation, faisant grimper la chaleur de leurs corps et de la pièce de quelques degrés de plus. Au bout de quelques longues secondes où les mains avaient recommencé à courir sur le corps de l'un et l'autre, sentant que la situation dérapait un peu plus, Bill se détacha doucement et dit :

-Dans ma chambre. Tiroir de la table de nuit.

Il faillit éclater de rire quand il vit le blond se lever rapidement et courir presque hors de sa chambre pour se précipiter dans celle de son frère. Il ne lui fallut quelques secondes pour le voir revenir, exhibant fièrement un tube entre ses doigts et dire d'un ton moqueur :

-T'es quand même assez dépravé ! C'est largement utilisé !

Bill fit la moue :

-Tom, putain, t'es un vrai boulet ! C'est le moment de plaisanter, là ?

Le blond ricana mais se calma bien vite sous le regard provoquant de son jumeau. Celui-ci avait ouvert les jambes et caressait son torse, les yeux mi-clos, le regardant entre ses cils, et Tom s'arrêta net devant le lit, écarquillant les yeux quand il vit la main descendre et empoigner la verge, tel qu'il l'avait vu faire le soir où il avait espionné Bill se donnant du plaisir et jouir son prénom. Bill pouvait presque sentir l'excitation de Tom, sa respiration se faisait plus courte, plus bruyante. Il l'entendit même déglutir et il fit exprès de cambrer le dos au-dessus du matelas et d'accélérer ses mouvements de poignet. Il entendit Tom dire d'une voix étouffée :

-Putain, Bill...arrête...je vais presque jouir, là.

Bill s'arrêta soudain et tendit la main vers lui, le regardant sérieusement :

-Non. Pas tout de suite. Viens. Je veux te sentir jouir en moi.

Là encore Tom se précipita sur le lit, se jetant presque sur le corps de son frère, ouvrant ses jambes encore plus pour se glisser entre elles. Il eut juste le temps de déposer le tube à côté de la tête de Bill et leurs bouches se joignirent de nouveau, les langues se chamaillèrent et leurs corps se frottaient l'un à l'autre de nouveau, glissant l'un contre l'autre facilement avec leur sueur qui se mélangeait.

Ce fut encore Bill qui se détacha et il glissa lentement sur le lit, faisant de même avec sa bouche sur tout le long du corps de son frère, jouant de sa langue et de son piercing sur chaque parcelle de peau qui s'offrait à lui. Puis, lentement, il se positionna au-dessus de Tom, son sexe près du visage de son frère et celui de Tom au niveau de sa bouche. Le blond comprit de suite, et même s'ils se sentaient rougir à la position, ils en crevaient d'envie. Tom tira un peu sur les cuisses de Bill pour abaisser son corps et coller leurs ventres l'un contre l'autre et le pénis du brun vint cogner contre le bas de son visage. Bill commençait à entamer quelques vas et viens avec sa main et passa un coup de langue furtif sur le gland qui perlait. Tom sursauta et ferma les yeux aussi fort qu'il pouvait, il sentait la langue de Bill taquiner son gland, et perdait peu à peu le sens de la réalité. Mais le brun gigota légèrement et se plaint :

-Tom ! Tom...

Il comprit que Bill attendait de lui la même chose, il avait relevé légèrement les hanches, alors il empoigna son sexe et l'amena aussi à sa bouche, essayant de reproduire ce qu'il avait senti sur lui. Ils étaient tous deux apeurés à l'idée de mal faire, c'était leur première fois avec un garçon, mais ils avaient décidé de faire à l'autre ce qu'ils savaient qu'ils aimaient qu'on leur fasse et apparemment cela marchait. Chacun reproduisait les mouvements de l'autre.

Bill avait repris le membre de son frère en bouche, suçant amoureusement le sexe qui avait l'air de durcir encore plus, comme si cela était possible. Et il sentait aussi une bouche l'entourer pareillement, c'était plus qu'exquis. Il ne pouvait s'empêcher de donner de petits coups de bassins, enfonçant un peu plus son sexe dans la bouche de son frère qui resserra les lèvres et la pression fut tellement bonne qu'il gémit. Ça envoya des petites vibrations tout autour de Tom qui gémit à son tour, sentant des millions de fourmis courir dans son ventre et d'autres remonter le long de sa colonne vertébrale. Pendant de longues secondes, ils se donnèrent du plaisir mutuellement comme ça, tête-bêche, se suçant, s'aspirant, se léchant toujours plus, à l'écoute du langage du corps de l'autre.

Bill ne sut ni quand ni comment mais il sentit bientôt un peu moins de pression sur son sexe et un doigt humide caresser la raie de ses fesses. Le doigt tâtonnait un peu son anneau de chair, poussant un peu dessus, testant la résistance pour bientôt s'enfoncer doucement jusque la première phalange. Il se crispa un peu sous la légère douleur, très légère et resserra un peu plus les lèvres autour du sexe de Tom qui gémit plus fort et protesta :

-Arrête...arrête, Bill...Je suis pas loin de jouir...Arrête-toi !

Il s'arrêta immédiatement et se retira de sur le corps de son frère pour venir se placer à côté de lui, se remettant sur le flanc. Tom passa un bras autour de lui et remonta une de ses cuisses sur sa hanche et vint caresser tendrement son dos, ses fesses, l'arrière de ses cuisses, comme il l'avait fait un peu plus tôt, pour revenir au niveau de ses fesses avec ses doigts lubrifiés et répéter l'opération. Quand le doigt le pénétra de nouveau, Bill se mordit les lèvres. Tom fit quelques allers retours comme ça et sans prévenir enfourna aussi son majeur. Le passage était un peu plus difficile et il regardait son frère froncer un peu les sourcils et se mordre un peu plus les lèvres.

Il fit de nouveau quelques allers retours et demanda :

-Bill, ça va ?

Ce dernier hocha la tête. Ça n'était plus aussi douloureux, son excitation et son amour pour Tom le dilatant rapidement. Ça n'était pas trop confortable, pas encore jouissif, mais il commençait à trouver ça bon et eut une dernière pensée incongrue « putain, je dois être un peu pédé », mais il oublia très vite. Il voulait bien être tout ou n'importe quoi, du moment que cela impliquait Tom. Et surtout Tom nu. Encore plus s'il s'agissait de Tom et lui, nus. Il sentit son c½ur gonfler d'amour et se jeta sur les lèvres, l'embrassant férocement, avidement, le mordant presque. La surprise et l'intensité du baiser firent se crisper le blond qui, sans le faire exprès, plia un peu brutalement les doigts et cela toucha directement la prostate du brun qui décolla sa bouche et rejeta la tête en arrière, à la recherche d'un air qu'il n'avait plus, il avait juste eu le temps de sentir une décharge dans tout son corps et vit sous ses paupières closes des millions de petites étoiles. Il secoua la tête et lâcha un :

-AH !

Tom crut qu'il lui avait fait mal, il alla pour retirer sa main mais là aussi, involontairement le brun resserra ses muscles gardant les doigts au plus profond de lui et dit simplement :

-Non ! Fais-le, encore ! Refais ça !

-Quoi ?

-Putain, je sais pas, t'as...t'as touché quelque part et c'était...

-Bon ?

Bill hocha vivement la tête et Tom tenta de retrouver l'endroit qu'il avait touché par hasard et qui rendait son petit frère complètement fou de plaisir au bout de ses doigts. Il ne tarda pas à le trouver et s'amusa à le faire gémir, trembler et crier. Il était fasciné par le visage de son frère qui se tordait joliment sous le plaisir et il le sentait s'empaler sur ses doigts. Il rajouta un troisième doigt, sentant de nouveau le brun se contracter mais rapidement aussi le plaisir prit le dessus et il arrêta de bouger la main pour regarder son jumeau s'empaler de lui-même. Il touchait sa prostate presque à chaque fois et il sentait que Bill n'allait pas tarder à atteindre ses limites et retira ses doigts, disant :

-Ok. Ok, je crois qu'on est prêt. Il faut que...il faut que je sois en toi...Maintenant...J'en peux plus...Je te veux, Bill, je te veux tout de suite !

-Viens, Tom, viens ! Je te veux aussi. J'ai envie de te sentir en moi...

Il crût défaillir, Bill lui disait la même chose que dans son rêve, et cela l'excita encore plus. Il bandait tellement qu'il en avait mal. Il ne remarqua pas que le brun s'était emparé du tube de lubrifiant, s'en était enduit les doigts et avait descendu la main entre leurs deux corps pour commencer à l'appliquer sur le sexe douloureux de Tom. Celui-ci grimaça, il se sentait tellement proche, il repoussa sa main et bascula entre les jambes écartées sans décence de Bill.

Il posa ses avants-bras de chaque côté de la tête de son jumeau et lui sourit tendrement pendant qu'il avançait les hanches, son gland buttant contre l'entrée de son frère. Il dégagea son visage des mèches noires collées par la sueur, pour pouvoir mieux l'admirer et le pénétra doucement, uniquement de son gland avant de s'arrêter. Bill grimaça un peu plus, c'était beaucoup plus imposant que les doigts de Tom, plus douloureux, mais il voulait y arriver, pour Tom.

Le blond s'inquiétait un peu et lisait sur son visage chaque émotion, essayant de déchiffrer la douleur, le plaisir, tout, voulant éviter à tous prix lui faire mal. Il se retira et le repénétra un peu plus. Il refit plusieurs fois ce geste, allant de plus en plus loin, de plus en plus profondément et il pût bientôt se sentir entièrement en lui, jusqu'à la garde et crut qu'il allait se mettre à pleurer.

Bill avait remonté les jambes tout contre ses hanches et ondulait lascivement sous lui, venant à sa rencontre en levant le bassin pendant qu'il faisait d'amples mouvements dans le corps de son frère. Ils se cherchaient du regard, ils restèrent tout le long à se fixer, larmes aux yeux, se sentant étouffer sous le trop plein d'amour qu'ils ressentaient l'un pour l'autre. Ils se sentaient à leur place, ne formant plus qu'un, comme leur état originel, comme ils l'avaient été depuis leur conception, l'un dans l'autre, l'un avec l'autre, l'un étant l'autre. Enfin entiers, enfin complets. Invincibles. Immortels et éternels.

Tom glissa sa main sur le bras de Bill et alla saisir sa main pour entrelacer leurs doigts. Il l'embrassa longuement et vint souffler contre son oreille, sentant l'orgasme brûler ses entrailles :

-Je t'aime, Bill...je t'aime...

Le brun essayait d'articuler quelque chose, un « moi aussi », un « je t'aime » mais les larmes l'étouffaient, serraient sa gorge et coulaient librement sur son visage. Le blond vint lécher une de ces perles qui courraient sur la joue de son amour, pour lui et ne sentit pas qu'il pleurait silencieusement à son tour.

Bill l'enserrait fortement contre lui, caressait son dos, sa nuque, ses fesses, le griffait un peu, serrait son corps entre ses cuisses et ondulait toujours plus, appuyant parfois sa main sur les fesses de Tom pour le prendre plus loin, plus profond, encore mieux, pendant que celui-ci entrait et sortait en lui plus rapidement, plus intensément, ne le ménageant plus trop mais augmentant leur plaisir par une tendre et amoureuse semi-brutalité.

Puis, alors que lui aussi sentait qu'il arrivait au bord du précipice, avant de s'y laisser tomber avec Tom, il attira sa tête à lui et souffla enfin à son oreille :

-Je t'aime Tom...

Tom trembla et frissonna violemment et ces mots lui firent complètement perdre la tête. Il serra les doigts de son frère entre les siens et jouit au plus profond de lui, sentant au même moment la semence de son jumeau souiller leurs ventres. Ils se sentaient tous deux comme aspirés vers le fonds d'un gouffre, ou flotter à la surface d'une mer rien que pour eux, légers comme des plumes, emballés comme dans du coton, leurs c½urs débordant d'amour, leurs corps crispés, leurs poumons compressés, leur respiration coupée et leurs têtes chamboulées.

Le dreadé enfouit son visage dans le cou du brun et celui-ci sentit encore quelques larmes couler dans son cou. Il ne dit rien, il était dans le même état. C'était la plus intense expérience qu'ils aient pu faire ensemble et ils étaient complètement bouleversés. Longuement, Bill caressa son dos, pour apaiser son jumeau et celui-ci vint chercher sa bouche encore, l'embrassant longtemps.

Tom finit par se retirer enfin et se laissa basculer sur le côté, emmenant Bill avec lui. Cette déconnection les effrayait tous deux, ils se sentaient soudain vides et avaient froid. Ils se blottirent l'un contre l'autre, ayant conscience qu'il allait falloir se lever à un moment, avant le retour de leurs parents. Mais pour ça, ils avaient encore quelques heures devant eux.

Tout ce qui importait pour l'instant c'était que Bill avait retrouvé Tom, et que Tom avait retrouvé Bill. Comme ça l'avait toujours été, et comme ça le sera toujours. En mieux. Parce que c'était eux, et que ça avait été écrit. Juste comme ils avaient été créés au début, une seule cellule, pour devenir deux êtres, deux c½urs avec le seul même amour.

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.92.163.188) if someone makes a complaint.

Comments :

  • chaos87th

    19/07/2011

    J'ai beaucoup aimé lire ce TS.
    Très intéressant et j'aime bien ta façon d'écrire.

  • xx-gothiqua-arwena-xx

    21/05/2011

    Trop mignon ^^

  • missoswara-charlene

    30/12/2010

    ORGASMIQUE !

  • th-in-disney-world

    16/09/2010

    Eh ben. Ils ont eu besoin d'aide dis donc ! Entre la fille qui a permi de tout commencer et Karl qui a poussé Tom à avouer ses sentiments...
    Heureusement que Tom est jaloux ! ^^

    Laura67

  • sasuga

    13/02/2010

    OH BON DIEU !!! Putain, merde, c'était quoi ça ????
    Wouah c'était tellement bandant, magnifiquement beau et trop mignon!!! Pas trop long, ni trop court juste parfait!!!
    C'était LA fic ke je cherchais depuis ke j'ai commencé à lire du TH!! *_*
    Thank you very much !!!!

  • th-lucky-fic

    01/02/2010

    une deuxieme parti de TS trop bien ecrite
    j'adore te lire parce qu'a chaque fois c'est different
    bravo ^^

  • Vision-atrophy

    26/10/2009

    Tous simplement magnifique !

  • Pucca97217

    11/09/2009

    J'adore et les préliminaires avant l'amour sont parfait.

  • Ah-t0miik-x3

    04/08/2009

    Magnifique *-*

    Tu m'étonnes à chaque fois que tu écris quelque chose de nouveau, toujours avec des idées nouvelles et bien expliquées.

    Bravo !

  • Thunderbolt-Real-Ya0i

    11/07/2009

    Tes lemon sont vraiment géants ! Je me demande comme tu fais quand même ! Y'en a tout plein sur ton blog et pourtant ils se ressemble pas !

Report abuse