[Mini Fiction] - Mon delicieux fantasme (Partie 4/5)

Ok, c'était vraiment pas prévu que ça soit posté, mais bon, c'est pour vous faire patienter, la scène finale arrivera très vite. C'est une très petite suite, on peut pas dire que c'est véritablement un chapitre, mais bon, je la mets quand même en espérant que ça vous plait toujours, donc, vos avis sont les bienvenus !

***

Il remonta les jambes pour les plier, la plante des pieds à plat sur le matelas et le tee-shirt remonta plus haut sur ses cuisses, faisant déjà battre le coeur du blond un peu plus furieusement. Bill n'était pas encore nu mais Tom le trouvait déjà sexy comme ça. Il était étendu dans une pose lascive, à quoi est-ce que Bill jouait ? Il ne se posa pas plus longtemps la question, il avait déjà compris que son jumeau avait décidé de se faire une soirée en solo, il avait déjà vu quelques scènes de ce genre mais aucune était si bien préparée. Les autres fois ça avait plutôt été une branlette improvisée, Bill s'allongeait pour dormir et finissait par se toucher, mais là c'était...mieux organisé, comme s'il avait tout prévu. Tom le vit passer doucement une de ses mains le long de sa cuisse, passer sous le tee-shirt, remonter très lentement de son ventre à son torse, les yeux fermés et le souffle court. Et Tom haleta...

Pendant quelques secondes, Bill se caressa sous le tissu et sans ouvrir les yeux, il se débarassa de son tee-shirt en l'envoyant valser au sol. Il ouvrit un peu plus les cuisses et en caressa l'intérieur, de ses deux mains. Tom essayait instinctivement de reprendre sa respiration qu'il avait coupé, il ne remarquait même pas qu'il était penché vers l'avant, la bouche ouverte, observant fasciné l'écran qui montrait son frère qu'il trouvait encore plus magnifique. Il regardait son grand écran et était attentif aux moindres sons, augmentant encore plus le volume pour ne rater aucun soupir, si infime fut-il. Sa caméra lui avait coûté cher, mais il ne l'avait jamais regretté, l'image était plus que nette, le son plus que parfait, il entendait chaque bruissement d'étoffe, chaque soupir que Bill poussait et son coeur se serra quand il se dit une fois de plus que ça n'avait rien à voir avec une simple attirance sexuelle, une simple amourette ou même une grande passion. Ce qu'il ressentait pour son frère lui arrivait ce soir encore en pleine figure comme un gros coup de poing, il en était plus que dingue.

Bill descendit une main sur tout son buste et la passa dans son boxer en se cambrant légèrement et en se mordant la lèvre inférieure. Il commença à se caresser et le blond hyperventilait en priant silencieusement qu'il retire enfin son foutu sous-vêtement, il voulait voir plus. Il voulait voir cette putain de main qui touchait indécemment ce sexe qu'il devinait tendu et qui lui faisait tant envie. Et comme si Bill l'avait entendu, il s'arrêta juste un instant pour le retirer, ça y est il était enfin nu et le blond, complètement hypnotisé, déglutit péniblement. Sans s'en rendre compte, une de ses mains se posa sur son entrejambe et il appuya la paume sur son érection, nullement étonné de se trouver si dur, Bill lui faisait toujours cet effet très rapidement mais là c'était encore plus torride pour lui, il pensa un instant qu'il n'aurait certainement pas besoin de se toucher, il jouirait rien que de le regarder se toucher si intimement.

-Pti salaud...Si tu savais, putain, comme tu me fais envie, tu ferais pas tout ça...

Il ne s'entendait même pas parler à voix haute, trop pris par son excitation. Il avait amené une bière avec lui dans la chambre et c'est machinalement qu'il la porta à ses lèvres, les yeux toujours rivés sur l'écran. Et devant lui, Bill se caressait toujours, expertement, lentement, passait sa main sur son torse encore pendant que l'autre caressait ses cheveux. Tom haleta en même temps que son frère quand il le vit se pincer un téton et se cambrer encore plus et descendre la main pour s'empoigner brusquement avant de faire des mouvements de poignets et passer son pouce sur son gland.

La main descendit encore plus et les cuisses s'écartèrent encore plus. La vision aurait pu paraître grotesque mais Tom le trouvait simplement sublime comme ça. Bill commença à gémir doucement et Tom ne put que répéter, ou du moins siffler entre ses dents :

-Pti salaud...

Il avala encore une gorgée de bière mais il avait porté la bouteille trop brusquement à sa bouche, le goulot cogna ses dents, le liquide déborda sur son menton, il ne s'en préoccupa même pas et dit encore, toujours sans s'en rendre compte :

-Bordel, tu m'excites tellement...

Il allait boire encore mais sa main s'arrêta près de sa bouche quand il vit son frère tâtonner à côté de lui, toujours en se caressant, trouver la boîte qu'il avait déposée à côté de lui et l'ouvrir à tâton et fouillasser rapidement dedans pour en sortir...un gode ! Il se lâcha et se tourna un peu sur le côté pour récupérer un tube de lubrifiant dans le tiroir de sa table de nuit. Et quand il se reprit en main, Tom pensa simplement qu'il était bien content, ou pas finalement, de ne pas avoir eu l'idée plus tôt de bidouiller la caméra pour qu'il puisse regarder pendant que l'objet filmait, il était sûr qu'il se serait levé et aurait rejoint le brun dans sa chambre, il aurait envoyé les objets au sol, sa main aurait remplacée celle de Bill, et ça serait lui tout entier qui aurait remplacé n'importe lequel de ces jouets disposés près de lui, dans les draps.

Il commençait à devenir un peu plus fou, non, il était devenu plus que ça depuis longtemps, là son frère était tout simplement en train de l'achever. A la fin, Tom était sûr de crever la gueule ouverte, les sous-vêtements pleins de sperme, le corps pris de convulsion. Il gémit à voix haute :

-Putain, ce pti con me tue...

En effet, Bill avait lubrifié rapidement ses doigts, il écartait les jambes en se mordant la lèvre inférieure et introduisait son index en lui, il fit quelques allers retours avant d'ajouter son majeur en gémissant plus fort. Ce que Tom ne savait pas, c'est tout ce à quoi il avait pensé à ce moment là. Derrière ses yeux fermés, Bill avait imaginé son frère le masturbant de cette façon et son sexe avait pulsé à cette idée, l'idée était foutrement excitante. Il voyait un Tom nu, à genoux entre ses jambes, et pendant qu'il caressait l'intérieur de ses cuisses et qu'il crispait les doigts dans sa peau, il bougeait deux doigts tout au fond de lui, si fort qu'il faisait remuer tout le corps entier de l'androgyne qui ne savait plus où il était tellement c'était bon. Il s'était imaginé ouvrir les yeux et frémir sous le regard intense du blond qui fixait son visage, refusant de lâcher ses yeux et l'éclat particulier qu'avaient les yeux de son frère l'excitait encore plus. L'idée d'un Tom, qu'il pensait être complètement nul en matière de sexe, le prenant fiévreusement, se déchaînant pour lui, ça l'excitait grandement.

C'est complètement frénétique que Bill se tortillait pendant qu'il essayait de trouver sa prostate et il gémit fortement quand il la trouva involontairement. Sa tête partit en arrière, s'enfonçant dans l'oreiller et ses cuisses s'ouvrirent tellement qu'elles se plaquèrent contre le matelas, offrant une vue quasi insupportable au blond qui gémit lui aussi devant son écran. Bill retira ses doigts et saisit dans la boîte un anneau que son jumeau reconnut être un cockering, cette sorte d'anneau qui renforce l'érection et qui retarde l'éjaculation. Tom expira longuement, à la recherche d'un air qu'il avait perdu depuis un moment et secoua lentement la tête :

-Oh merde, oh merde...putain...Bill...T'es complètement...

Il se savait plus quoi dire, Bill lubrifiait toujours à tâton mais manifestement expertement un gode et un chapelet de quatre boules que le blond savait aller finir dans le fondement de son frère. Effectivement, Bill poussa les boules d'acier à l'intérieur de lui et reprit son sexe en main. Puis, alors qu'il recommençait à se masturber, il tira sur l'anneau qu'il avait glissé à son index. Son corps s'arqua à l'extrême, son gémissement fut totalement érotique, son souffle inexistant et pendant que les boules ressortaient, lui accordant un plaisir immense et une excitation extrême, ses jambes tremblèrent sous le plaisir. Il saisit alors le gode et se retourna, offrant sa croupe alléchante à la caméra et se mit à quatre pattes. Tom était passé aux gémissements à l'essoufflement total, comme s'il venait de courir le marathon. La sueur perlait sur le dessus de sa lèvre supérieure, sur son front, il sentait même de l'humidité sous sa chemise. Mais pas question d'arrêter de regarder, Bill était bien trop bandant, Tom pouvait TOUT voir de lui et il appréciait grandement la vue imprenable que lui laissait son frère. Son buste était plaqué contre le matelas, ses fesses ressortaient encore plus et il faillit faire mourir le dreadé en ouvrant encore plus les cuisses et amener le gode derrière lui. Il ne se pénétra pas directement mais caressa longuement ses testicules avec, le fit glisser doucement dans la raie de ses fesses et titilla son anus pendant un instant en gigotant comme un poisson hors de l'eau et en creusant encore plus les reins et en gémissant longuement. Tom s'approcha un peu plus de la télé, se moquant d'avoir l'air d'un complet pervers et pencha la tête en s'écriant :

-Putain, mais fais-le ! Fais-le donc, bordel...

Comme s'il l'avait entendu, Bill entra lentement le gode, de quelques centimètres, amorça un mouvement retour pour mieux revenir. Il répéta plusieurs fois le même geste et le gode fut bientôt totalement enfourné dans son antre, pendant qu'il poussait de longs soupirs de soulagement. Il frétillait, se tordait pour mieux se prendre en main, son dos luisait avec la sueur qui apparaissait et les gémissements qui étaient étouffés par le matelas rendaient Tom encore plus dingue. Il avait envie de se toucher, plus que ça, il en avait besoin. Ses doigts tremblants cherchèrent et trouvèrent le devant de son pantalon et il défit impatiemment les boutons avant d'écarter les pans en reculant vite fait sans quitter l'écran des yeux pour appuyer confortablement son dos au lit. Il plongea la main à l'intérieur de son boxer et trembla plus fort quand il sentit à quel point il était dur et humide. Il maudissait son frère de le troubler autant, il l'adorait aussi, il était une boule de nerfs et de confusion et à aucun moment il s'entendait gémir en même temps que son jumeau qui se déchaînait complètement maintenant, entrant et sortant le gode à une vitesse vertigineuse, s'arrêtant parfois pour retirer lentement le sex-toy pour l'enfoncer brutalement en lui en couinant.

Tom n'avait aucune idée de ce à quoi pensait son frère à ce moment là. Bill avait fermé les yeux et imaginait encore et toujours Tom à genoux derrière lui, les mains crispées sur ses hanches, lui donnant de violents coups de bassins, heurtant sa prostate de plein fouet, le faisant hurler. Il sentait un feu dément lui serrer les entrailles mais l'anneau qui enserrait la base de son sexe l'empêchait de jouir. Il se laissa tomber sur le côté et roula sur le dos, réouvrit les cuisses, remontant même une jambe presque sur son torse et continua ses pénétrations toujours aussi intensément. Derrière ses paupières closes, des images d'un Tom nu et transpirant lui revenaient sans cesse. Tom le baisant, Tom relevant ses cuisses pour presque le plier en deux et enchaîner coups de reins sur coups de reins en lui disant de délicieuses cochonneries, l'anneau était remplacée par la main de Tom qui le serrait plus fort et il se mit réellement à crier, perturbant encore plus son jumeau devant l'écran qui ne pouvait que répéter en boucle :

-Oh merde...oh merde...oh merde...

Pour l'un et l'autre c'était intense, Bill prenait manifestement un pied d'enfer, Tom était littéralement liquéfié devant sa télé. Il allait crever, c'était sûr, sa main le branlait furieusement et ses abdos étaient contractés au maximum, Bill allait avoir sa peau...Et comme si ça ne suffisait pas, il vit le brun retirer enfin son anneau, certainement qu'il n'en pouvait plus, prendre son sexe en main pour faire rouler ses doigts dessus rapidement et enfoncer encore deux ou trois fois très violemment le gode dans ses fesses avant de pousser un long gémissement et de jouir enfin. Tom sentit le feu dans son ventre se propager partout dans ses veines et remonter jusque dans son cerveau, il se crispa au maximum, frissonna une dernière fois et jouit au même moment, en parfaite synchronisation avec Bill qu'il entendit gémir en jouissant un long :

-Oh putain Tom...

Tom était encore pris de soubresauts, sa semence coulait entre ses doigts mais sa bouche s'assécha, son coeur s'affola encore plus et il se demanda un instant s'il n'avait pas imaginé avoir entendu son frère gémir son prénom en jouissant. Il était essouflé, encore abasourdi par son orgasme et leva des yeux étonnés vers l'écran pour voir son frère qui se remettait doucement de l'orgasme puissant qu'il venait de ressentir lui aussi. Son torse se soulevait à une vitesse folle, il dût étendre ses jambes qui tremblaient encore trop et au moment où Tom allait arrêter l'enregistrement il vit Bill relever un peu la tête, regarder dans sa direction comme s'il le voyait vraiment, et dire avec son putain de petit sourire en coin :

-J'espère que ça t'a plût, frangin, parce que là, j'ai joui comme jamais. Merci, Tom...Ca te fera un film de plus et franchement, je suis sûr que celui là c'est le meilleur de ta collection !

Bug du cerveau. Tom eut l'impression que son coeur venait de s'arrêter. Bill s'était bien adressé à lui. Il essuya rapidement sa main sur la petite serviette qui était posée à côté de lui, rembobina rapidement et remit la scène où Bill jouissait. Il l'entendit gémir son prénom et arrêta une nouvelle fois l'enregistrement. Il se redressa sur ses jambes, les joues en feu, le coeur tambourinant, épuisé par son orgasme mais terrifié, Bill savait...

Il éteint rapidement son grand écran et paniqué se tourna vers la porte. Ses pensées filaient à toute vitesse :

-Merde ! Merde, il sait ! Comment il sait ? Merde, il a dû trouver la caméra ! Merde, il est au courant, putain, comment je vais faire ? Faut que je sorte de là !

C'est tout ce à quoi il pouvait penser, sortir de sa chambre, sortir de l'appartement, fuir Bill, tout simplement. Bill savait tout et il se sentait mourir de honte, comment allait-il expliquer les enregistrements dont son jumeau semblait être courant de l'existence ? Il paniqua encore plus et fit la seule chose qui lui vint à l'esprit à ce moment là, il retira son casque et le balança par terre, s'élança vers sa porte qu'il déverouilla et ouvrit à la volée et se jeta en avant dans le couloir pour se précipiter à l'extérieur. Ce qu'il vit alors faillit le tuer sur place, Bill était debout devant lui, appuyé contre le mur, un sourire pervers aux lèvres et surtout il était...complètement nu. Et ce qu'il dit alors n'arrangea rien pour le blond qui l'entendit dire, amusé :

-Tu comptais aller où, comme ça ?

Tom retint sa respiration, il avait l'air d'un animal traqué que le chasseur venait de coincer dans une impasse. Bill fit un pas en avant et secoua la tête, avant de dire encore, la voix rauque et sensuelle :

-Non non non, tu vas aller nulle part, on a des trucs à se dire, je crois...Va falloir m'expliquer deux trois choses, non ?

A suivre...

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.227.6.156) if someone makes a complaint.

Comments :

  • chaos87th

    25/07/2011

    MDR, j'adore.
    Surtout quand Bill parle à Tom à la fin de la vidéo, mais encore plus le fait qu'il l'attende dans le couloir entièrement nu. Sans complexe. lol

  • Pucca97217

    18/09/2009

    Ouh jsui essouflé j'ai retenue ma respiration tout le long et Bill qui est complétement nu devant lui sa va ppas arranger les choses.

  • BillKaulitzBlogfic

    24/08/2009

    Ha ha ha ! J'adore la réaction de Billou [ça m'étonnais aussi qu'il ne réagisse pas plus que ça !] Fan ! J'aime troooooooop ! Pauvre Tom au fond. XD

  • blidin

    21/08/2009

    Ah ah ah xD Il est trop dans la merdouille le Tomichou !!! J'adore <3

  • Ah-t0miik-x3

    03/08/2009

    Alors là *-*

    Énorme la suite. *-*

  • Thunderbolt-Real-Ya0i

    11/07/2009

    Le choc pour Tomi là

  • coke-fanfic

    05/07/2009

    hey!!
    elle est où la suite?
    parce qu'elle n'y ait pas sur la page suivante?
    tu l'as mise où?
    me dis pas que tu l'as arrêtée?
    parce que celle-ci est trop démente!!
    bon, alors elle est où cette suite?

  • titelondon

    17/04/2009

    hey cest mon image ca lalou lol

  • Billnamimoureuse

    12/04/2009

    J'ai tout lu d'un coup taleur & j'comm que now, mwé...
    Cette fic elle est juste TROP ENORME ! J'en avais déjà lu (des tonnes) des fic où Tom (ou Bill) tombe amoureux de son jumeau qui s'en rend pas compte au début blablabla & franchement, j'croyais qu'on pouvait plus trop innover dans ce genre et là, j'vois quoi ? "Mon délicieux fantasme" ! Au début, un peu réticente, je lis de loin (parce que j'aime bien Laloumine hein ?) & quand j'vois le plan de Tom aussi tordu que son esprit torturé, j'me dis c'est bien trouvé & j'lis la suite...
    De plus en plus, j'aime & les parties sont justes trop énormes ! xD Et là, quand Bill trouve les écouteurs... My God, que c'était trop bien trouvé !!!! Genre à cause de l'Ipod, il casse ses écouteurs et jusqu'au casque qui amène les lattes et donc les DVD !!! Juste TROP bien trouvé ! Et là, après, Bill qui comprend & nargue vite fait gentillement son pauvre fréro pervers & tordu mais amoureux à mort, c'est juste trop lol !
    Quant à cette dernière scène de Bill en train de "piéger" son jumeau c'est *trop dead* !
    Bref, j'adore, j'adhère, ce qu'on veut mais j'aime ! <3

    Sur ce,
    @ pluche ! ;-)

  • unendlichkeit90

    01/04/2009

    oh mon dieu!!! je viens de dévorer ton blog, et là je suis en mode bug du cerveau!!!

    Bil qui dit ça à Tom, c'est tout simplement...tuant, excitant, bref, j'adore!!!!
    Je vais me jeter sur la suite comme une affamée je crois ( et là je passe pour une perverse, mais bon je m'assume..!)
    Tu écris vraiment très bien, sans faute d'orthographe, avec un style bien à toi, bref, je t'aiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiime!!!!!

    Hmmm je crois que je fatigue là, je vais aller me coucher!
    Bonne nuit à toi.

Report abuse