[Fiction] Reviens-moi!!! - Chapitre 3

Chapitre Trois

Bill se leva du canapé se sentant fébrile. Comment avait-il osé lui faire ça. Il ne comprenait plus rien. Que leur était-il arrivé pour que leur histoire prenne un tel tournant ?

Tom qui se tenait face à lui s'avança en tendant la main semblant vouloir récupérer l'objet du délit mais ça ne le fit que davantage reculer de plusieurs pas. Bill ne supportait même plus sa présence.

-Bill ce n'est pas ce que tu crois ! Lâcha Tom précipitamment.

C'était la meilleure celle-là. Tom lui disait exactement ce à quoi il fallait s'attendre. Il n'oserait quand même pas nier l'évidence ? Bill le fixait de ses yeux perçants et accusateurs. Il fronça les sourcils. Tom avait vraiment changé sans qu'il ne s'en rende vraiment compte. Il n'aurait jamais osé lui mentir avant. C'est clair que là il en allait de leur relation de couple mais même avec ça, il ne lui aurait jamais fait un tel affront. Il l'humiliait encore plus en prononçant ces paroles. Mais quel con il avait été de vouloir arranger les choses.

-Qu'est-ce que je crois Tom ?

Bill avait dit ça d'un ton las. Il semblait totalement retourné par cette découverte et en même temps il ne se sentait presque plus concerné. Depuis plusieurs mois maintenant leur couple battait de l'aile et certainement que cette tromperie allait leur donner le coup de grâce.

Plus Tom s'avançait et plus Bill reculait, semblant ne jamais vouloir le retrouver.

-Bill...je...je suis désolé. Ça n'est arrivé qu'une fois et...

Tom ne trouvait même pas ses mots pour tenter de lui expliquer le pourquoi du comment. Sans doute parce qu'il n'y avait plus rien à ajouter.

-Et tu crois que le fait que ça ne soit arrivé qu'une seule fois va changer quelque chose Tom ?

-Bill ce n'est pas ce que j'ai voulu dire, je...

Il passa son nez entre son index et son pouce par nervosité puis souffla pour tenter de se donner du courage. Il ne trouvait pas ses mots.

-Ah oui ? Et qu'est-ce que t'as voulu dire Tom ? Hein, qu'est-ce que tu voulais me dire. Ou plutôt non, mieux, ne pas me dire ?

Bill sentait la colère monter en lui. Tom le prenait, semblait-il, pour un con.

-Tu comptais me le cacher ? Faire comme si de rien n'était ? T'aurais fait ça Tom ? Tu m'aurais menti ? Hein, dis-moi ? cria-t-il serrant davantage le portable dans sa main qui blanchissait sous la pression qu'elle subissait.

Tom passa nerveusement sa main dans ses cheveux. Ses mains étaient devenues moites et son c½ur s'était accéléré. Il sentait que Bill n'allait pas lui pardonner et ça il ne le supporterait pas. Il savait que tout ça était une erreur monumentale. La pire de toute sa vie. Mais il essaierait coûte que coûte de se racheter.

-Bill j't'en pris écoute-moi je vais tout t'expliquer. Je...

-Je crois qu'il n'y a rien à expliquer Tom. Tu m'as trompé, point final. Lança le brun la voix toujours haute.

Le dreadé commençait lui aussi à réaliser certaines choses. Oui il avait couché avec une autre personne que Bill mais s'il avait céder à la tentation que représentait sans cesse Anna, c'était en partie parce que Bill ne lui accordait plus aucune attention. Il n'avait plus droit à rien avec lui. Ils se disputaient sans cesse et bien souvent en partie à cause de Bill qui ne laissait plus rien passer. Ils ne faisaient plus l'amour depuis des semaines et la seule fois où ils l'avaient fait ça ne ressemblait en rien à ce qu'ils avaient connu avant. Bill s'était plus donné à lui plus pour le satisfaire sexuellement qu'amoureusement. Et ça le blessait. Où était donc passé le Bill fou amoureux de lui, qui ne cessait de lui apporter tendresse amour et désir. Ce désir qu'il avait pu toucher du bout des doigts tout à l'heure. Il s'en voulait de ne pas avoir effacé ce message. Putain ce qu'il avait été con sur ce coup là.

-Non Bill pas point final !

-Non tu as raison. Tu m'as trompé avec cette vache d'Anna. Comment t'as pu me faire ça ? Tu sais très bien qu'elle te tournait autour pour me faire enrager. Et maintenant qu'elle a eu ce qu'elle voulait elle doit bien rire. Elle a réussi son coup cette salope !

-C'est tout ce que ça te fait. C'est juste parce que c'est avec elle que je...

Tom ne voulait pas prononcer ces mots. Ça le ramenait trop devant le fait accompli. Il lui semblait qu'une enclume allait lui tomber sur la tête si jamais il les prononçait. C'est alors Bill qui lui lança la vérité en pleine gueule.

-Que t'as baisé Tom. T'as baisé avec elle dans des draps qui doivent encore porter votre odeur ! Fit-il en levant le portable pour témoigner de ce qu'il avançait.

Sa voix qui au début se voulait hargneuse sembla devenir moins forte au fur et à mesure de ce qu'il avait prononcé.

-Je ne voulais pas le faire. Tu sais ça n'était pas prémédité. C'est arrivé comme ça. Sans qu'on le prévoit !

-Et c'est censé me rassurer ?

Bill réalisa ce que Tom venait de lui dire concernant Anna.

-En plus, Anna ! Comment tu as pu...Tu sais très bien ce qu'elle pense de moi, elle me déteste, elle en a rien à foutre qu'on soit ensemble, elle a jamais caché qu'elle te voulait, elle me respecte pas et tu veux que je te dise, elle te respecte pas non plus, sinon elle t'aurait foutu la paix depuis le temps. Elle est même pas amoureuse de toi, tout ce qui l'intéresse, c'est de tirer son coup et pouvoir me narguer avec ça ! Elle doit jubiler, elle peut cette pouffiasse, elle doit se dire que malgré toutes tes tentatives pour la repousser, elle a gagné ! Elle a gagné, et toi tu l'as aidé, tu peux être fier !

Tom secoua farouchement la tête :

-Fier ? N'importe quoi ? Si tu savais comme je m'en veux ! Tu me connais mieux que ça, Bill, tu sais très bien que tout ça, c'est pas moi !

Bill ricana :

-Ah ouais ? C'était pas toi dans les draps qui ont...attends que je retrouve la bonne formule...ouais, dans les draps qui ont encore votre odeur ?

-Bill, tu sais très bien ce que j'ai voulu dire ! On est ensemble depuis 7 ans ! 7 ans putain ! Et j'ai toujours été fidèle !

-Et donc, rien que pour ça, je devrais quoi, m'estimer heureux ? Chanceux ? Dis-moi, parce que là, tu vois, la seule chose que je ressens c'est...

Il n'aurait su mettre de mots sur ce qu'il ressentait. Il reprit, la voix un peu plus basse :

-Je sais même pas ce que je ressens Tom !

Il sembla comprendre enfin. Tom. Son Tom à lui venait d'avoir une aventure avec la pire grognasse que la terre ai porté. Il ne l'avait même pas trompé avec un homme. Mais avec cette femme là. Il ne pouvait pas rivaliser avec une femme. Et puis le voulait-il vraiment ? Tout ça avait été trop loin. Il ne se sentait vraiment pas d'attaque pour une joute verbale.

-Tu sais je crois que bien que dans certains cas il y a un point de non retour. Nous venons de le franchir.

Il commença à aller dans la cuisine il ne voulait plus le voir. Il sentait qu'il allait bientôt s'écrouler devant lui si ça continuait.

-Bill attend !

Tom venait de lui attraper le poignet. Et il se figea.

-Ne me touche pas ! cria-t-il en retirant son bras de la prise du blond plaquant son bras contre lui, sa main serrant toujours le portable porteur de la triste vérité. Ne me touche pas. Répéta-t-il plus bas ancrant son regard vitreux dans celui de Tom.

Il ne voulait pas se montrer faible devant lui. Ça n'était pas à lui de pleurer sur son sort. Il n'avait rien fait lui. Tom avait tout gâché. A lui d'en subir les conséquences.

-Ne me touche plus ! T'as tout gâché Tom. Quand je pense que ce soir je voulais tout arranger. J'ai été vraiment con de croire qu'on pouvait surmonter cette crise lancinante dans notre couple. Parce qu'en fait y'a plus de couple Tom ! Et depuis bien longtemps !

Bill venait de débiter ça à toute vitesse et avec toute la colère qu'il venait d'emmagasiner.

-Et à qui la faute ? Contra Tom.

Bill venait de lui faire très mal en prononçant ses mots. Cette réalité ?

-Quoi ? cria le brun. Comment ça « A qui la faute ? » Tom ?

Le dreadé qui avait baissé la tête la releva montrant toute sa peine à son vis-à-vis.

-Tu crois quoi Bill ? Pourquoi j'ai fait cette connerie ? C'est bien beau de rejeter l'échec de notre couple sur moi parce que c'est moi qui ai merdé mais t'es pas tout blanc non plus Bill. Et tu le sais très bien ! Tu crois que ça m'amuse qu'on se dispute sans arrêt pour des débilités sans nom. Tu crois que j'aime lorsque je te vois rentrer du boulot exténué et que je veux t'être agréable mais que tu ne m'en laisse même pas le temps parce que tu préfères aller te coucher. Tu crois...tu crois que ça me fait plaisir d'avoir ton corps alors que je ne souhaite que retrouver ton amour, ton désir. Souffla-t-il pour terminer sa tirade.

Bill écarquilla les yeux devant tant de véhémence. Tom se foutait-il de sa gueule ? Il n'avait rien à se reprocher lui ! Il avait plutôt essayé de recoller les morceaux. C'était toujours Tom qui le blessait le plus. Sans doute ne s'en rendait-il réellement pas compte.

-T'es pas sérieux là Tom ? Il lui fit un sourire d'incompréhension. Attend tu trouves que c'est de ma faute si t'as baisé avec cette chienne en chaleur ! Putain mais t'es vraiment le pire des salauds. C'est pas moi qui t'ai poussé dans ses bras merde !

Bill était exaspéré de toute cette histoire Tom n'avait vraiment rien compris à son éloignement.

-Bill j'ai pas dit ça ! S'exclama-t-il en levant les bras signifiant son dépit.

-Ah non ? Alors qu'est-ce t'as voulu me dire Tom ? Hein ! Que si on s'engueule tout le temps c'est parce que je ne fais aucun effort pour te parler ! Mais Tom tu veux qu'on parle de quoi ? Ça fait des mois qu'on vit chacun dans notre monde séparément. On a de moins en mois de points communs si tu veux mon avis. Remarque ça aussi ça fait bien longtemps qu'il ne compte plus ! Et puis de toute façon t'as trouvé mieux ailleurs apparemment ! Quelqu'un qui te correspond sûrement et qui te comprend mieux que moi. Et puis c'est une femme après tout ! Ce n'est pas de ça en fait dont tu avais envie depuis des mois ? Une bonne petite chatte en chaleur pour calmer ta virilité insatisfaite !

Bill savait bien qu'un jour ça allait arriver. Tom avait aimé les femmes bien avant les hommes. On retourne toujours à l'origine parait-il. Il se sentait totalement impuissant face à tout ça. C'était allé trop loin. En face de lui, Tom bouillait littéralement de colère, ok il avait merdé, mais Bill devait au moins reconnaitre qu'il avait aussi participé à l'échec de leur couple. Alors il tenta encore une fois de donner son point de vue :

-Ecoute, Bill, ce qui s'est passé avec Anna je m'en fous, c'était pas important, ça voulait rien dire, j'aurais jamais dû le faire, je sais ! Mais tu peux pas simplement dire que j'ai tout foutu en l'air tout seul ! C'était quand la dernière fois où t'as « fait l'amour » avec moi ? Hein ? Parce que tu vois, j'ai plutôt l'impression que c'est juste...de la coucherie ce qu'on fait ! Tu te forces, tu t'éloignes, tu veux pas que je te touche, tu veux plus rien faire avec moi ! Et tu sais quoi ? Tu me parles plus non plus ! Y a pas que moi, Bill ! Y a pas que moi qui merde !

Bill l'écoutait à peine, trop furieux, il se contenta de demander hargneusement :

-C'était comment dis-moi ? T'as pris ton pied au moins ? Remarque c'était peut-être la première fois mais ça n'sera pas la dernière donc si tu l'as pas pris c'est pas bien grave. Ça sera mieux la prochaine fois ! Finit-il.

-Arrête Bill ! Ça ne te va pas d'être abject. Lui rétorqua Tom étonné d'autant de vulgarités sortant de sa bouche. A part « merde » ou « putain », Bill était quelqu'un de plutôt de doux et délicat.

-Ah ça ne me va pas ! Et toi tu crois que ça te va le rôle du pauvre petit copain se larmoyant de m'attendre à la maison alors qu'en fait tu te tapes ta pétasse d'associée dans mon dos. Dis-moi Tom lequel est le plus abject des deux ?

-Ok je vois que ça ne sert à rien de tenter de s'expliquer ce soir si on part dans ces directions là on ne va arriver à rien. Je vais aller prendre l'air !

Tom se retourna pour aller en direction de la chambre pour s'habiller. Il était toujours en caleçon.

-Non ! Cria Bill en lui lançant le portable dans le dos, le faisant se stopper dans sa démarche.

Tom le senti passer mais ne dit rien. Il avait courbé son dos sous l'attaque et avait essayé de frotter celui-ci pensant atténuer l'impact.

-Tu fuis ? Encore ? Pourquoi tu n'affrontes pas enfin le problème ! T'as le beau rôle à tout le temps me laisser seul lorsqu'on se dispute ! T'as vraiment pas de couilles Tom ! poursuivit le brun, les larmes lui montant aux yeux ! Dis-moi ! Je veux savoir pourquoi t'as fait ça !

Bill se torturait l'esprit. Il voulait que Tom lui crache le morceau. Pourquoi être passé à l'acte alors qu'il lui avait toujours dis qu'il n'y avait que lui qu'il aimerait toute sa vie. Pourquoi s'être tapé cette pétasse alors qu'il lui avait toujours juré de ne rien faire avec elle. Il leur était même arrivé d'en rire avec Tom. Celui-ci lui rétorquant que même s'il n'y avait plus que lui et Anna sur cette planète, il préférerait baiser avec un extra terrestre.

Tom qui jusque là ne s'était pas énervé outre mesure entra dans une colère noire. Le geste que Bill venait d'avoir en était en parti la cause. Jamais il ne lui avait lancé quoique se soit et ça faisait mal de savoir qu'une nouvelle étape dans ce domaine là aussi venait d'être atteinte.

-Tu veux savoir quoi Bill ? J'ai pas été assez clair ?

Il se rapprocha de lui au fur et à mesure de ses explications.

-Tu veux savoir quoi ? Hein ? Son regard lorsque je lui ai permis de toucher mon corps ? Ou peut-être comment elle a aimé quand j'ai touché le sien ? Elle s'est laissé faire, avec plaisir, sans faire semblant ! Et elle a aimé ! Son souffle qui s'est accéléré lorsque je l'ai pénétré. Son envie de moi durant tout le temps qu'on a passé ensemble. Elle avait envie de moi. Elle me désirait. Elle...voulait de moi, termina-t-il sentant une larme coulait le long de sa joue. Elle voulait de moi elle. Toi ça fait bien longtemps que j'ai l'impression de te dégoûter. Et hier soir, putain, j'aurais jamais pensé que...qu'un jour tu...

Il se tut, incapable de prononcer ces mots qui lui faisaient encore tant de mal. Bill le regarda et demanda :

-Ouais ? Hier soir quoi ?

Tom reprit, la voix un peu plus basse mais la colère toujours présente, mais la tristesse se mêlant à tout ça. Il aurait voulu rester furieux mais les larmes remplissaient ses yeux malgré lui et sa faiblesse lui faisait honte. Il le regarda bien dans les yeux pour donner plus de force à ses mots accusateurs :

-Hier soir, t'as fait semblant ! Et tu me croyais trop con pour pas m'en apercevoir ! Viens me dire après que je suis le seul responsable des problèmes dans notre couple ! Tu me parles plus depuis des lustres non plus, tu fais que gueuler, te plaindre, me reprocher tout un tas de trucs et moi j'ai pas le droit de me plaindre parce que ça t'emmerde !

Bill ouvrit la bouche pour répliquer mais la referma immédiatement, il ne savait pas quoi répondre. Il n'avait pas imaginé un seul instant que Tom ressentait tout ça. Il ne savait plus quoi penser de toute cette histoire. Ce soir ils avaient sûrement signé l'arrêt de leur relation. Bill ne se sentait pas du tout prêt pour un quelconque pardon. Et il n'était pas en mesure non plus de partager les torts. Tom était le seul responsable de toutes ces douleurs, pas lui.

-Et t'as pensé un seul instant à ce que moi je ressentais Tom ? T'es un putain d'égoïste ! Un putain d'égoïste qui n'a pas songé au mal qu'il pourrait faire. Un égoïste doublé d'un véritable salaud !

Lui aussi pleurait maintenant. Ça lui faisait mal de voir tant de gâchis. Et les larmes de Tom ne le laissait pas insensible non plus. Comment tout ça était-il possible ? Il l'aimait. Malgré tout ça. Mais jamais, non jamais il ne lui dirait. Il ne méritait pas qu'on lui fasse subir toute cette histoire. Peut-être qu'il avait une part de responsabilité la dedans mais ce n'était pas la plus forte. Il ne voulait plus ressentir cette perpétuelle pression que leur relation représentait à présent. Tout était devenu trop tendu entre eux. Même si au début ils avaient pensé pouvoir gérer la crise, Bill était certain maintenant qu'ils ne la surmonteraient pas.

-J'voulais pas Bill. J'voulais pas j'te jure.

Tom se rapprocha de lui. Il voulait que Bill lui pardonne. Il savait que Bill ne lui faciliterait pas la tâche mais peut-être en essayant de se montrer à l'écoute ils y arriveraient. Ça ne pouvait pas finir comme ça.

-Bill j'ten prie pardonne-moi.

Il posa prudemment ses mains sur le visage du brun qui se laissa faire. Bill avait fermé les yeux. Il ne supportait plus de le voir. Mais alors pourquoi le laissait-il le toucher ? Tom lui essuyait ces larmes silencieuses qui ne tarissaient pas. Cette attention était douce. Une caresse délicate après tout ce qu'ils venaient de s'envoyer à la gueule. Il ne devait pas se laisser avoir par ça. Tom avait toujours tenté de l'apaiser par ses caresses. Seulement ça ne marchait plus depuis quelques semaines. Bien souvent les réconciliations avaient lieux sous la couette mais depuis que Bill ne ressentait plus de désir pour lui ça avait cessé. Il n'avait plus envie de sexe. Mais pas de Tom. Non, Tom représentait son tout. Il ne c'était jamais imaginer poursuivre sa vie sans lui. Pourtant à cet instant c'était ce qu'il souhaitait le plus. De n'avoir jamais connu Tom pour ne plus avoir à ressentir toute cette peine en lui.

Les lèvres de Tom sur les siennes le replongèrent dans la réalité. Comment osait-il ? Il lui assena une claque sèche, rapide, impulsive et inattendue.

- Vas-t'en ! Chuchota-t-il à son encontre.

Tom qui avait posé sa main là où celle de Bill avait frappé réalisa finalement qu'il n'y avait aucune chance d'apaisement pour ce soir.

-Bill s'il te plait...

-Non, je n't'écoute plus c'est fini ! Vas-t'en ! Cria-t-il. Fais ce que tu as toujours fait le mieux jusqu'à présent. Tu as raison. Il vaut mieux que tu partes maintenant !

Ils avaient tout les deux ancrés leurs yeux dans ceux de l'autre, se jaugeant, se jugeant. Bill laissant ces larmes couler silencieusement. Tom en voyant que c'était de sa faute si son amour pleurait préféra se détourner et suivre les conseils de celui-ci. Il ne supportait pas de le voir dans cet était sachant que tout était en grande partie à cause de ce qu'il avait fait quelques heures auparavant.

Il parti s'habiller dans la chambre. Lorsqu'il retourna dans le salon il vit Bill assit sur le canapé. Devant lui une bouteille de vodka déjà bien entamée sachant qu'il n'y avait que lui qui en avait consommé. Il ne s'attendait pas à ce que le brun noie sa peine dans l'alcool. Mais après tout comment devait-il réagir ? Il n'y avait pas une réaction prédéfini à ce genre de situation. Chacun réagissait différemment. Mais il ne voulait pas que Bill boive tout seul alors qu'il savait qu'il ne supportait pas de boire en abondance habituellement. Il allait être malade.

-Bill tu ne devrais pas boire...

-Ta gueule Tom ! Je crois que t'es pas en mesure de me dire ce que je dois faire ou pas ! Le coupa-t-il sèchement !

Bill se tourna vers lui le fusillant du regard.

-Pars !

Tom ramassa son portable qui gisait encore sur le sol. Il remit la batterie qui s'était détachée sous le vol plané que l'objet avait subi. Bill le regardait faire et ne put s'empêcher une remarque mesquine :

-Bin ouais, faut pas qu'il soit cassé ton portable, ce serait dommage de pas pouvoir joindre ta poule, là, ce serait très con si vous pouviez plus vous envoyer d'autres saloperies comme ce que tu as déjà, n'est-ce pas ? Parce qu'elle voudrait peut-être t'envoyer d'autres messages concernant les putain de draps ou je sais pas quoi d'autre, que vous puissiez vous en remémorer ensemble amoureusement non ?

Tom s'écria, de nouveau en colère :

-Putain, Bill ! Arrête d'être d'aussi mauvaise foi, tu sais bien que j'en ai rien à foutre d'Anna ! J'ai rien à lui dire et je vais pas l'appeler pour la rejoindre quelque part, si c'est ce que tu penses !

Bill renifla et haussa les épaules, prenant un air digne :

-J'en ai rien à foutre, tu fais ce que tu veux, tu m'as pas attendu il semblerait, bin continue !

Il regarda une dernière fois Bill qui semblait fixer un point imaginaire devant lui, buvant toujours plus du liquide fortement alcoolisé. Il passa son manteau puis sorti enfin de l'appartement. Il était tôt encore. Il ne savait pas comment il allait passer la nuit mais il ne reviendrait pas avant quelques heures. En se retrouvant dehors, le froid semblant lui glacer le sang, il réalisa. En moins de 24h00 il avait fait la pire connerie de sa vie ce qui l'avait conduit à la perte de son unique amour. Il le savait maintenant. Rien ne serait comme avant. Tout aller changer.

Lorsque Tom avait refermé la porte, Bill ne s'était plus retenu. Il avait passé ses mains sur son visage essuyant en vain les trop nombreuses larmes qui ne cessaient de déferler sur ses joues. Ses sanglots raisonnés dans tout l'appartement. Ce soir il avait tout perdu. Il se sentait trahi comme jamais et ça parce que Tom n'avait pas pu résister. Il savait au fond de lui que c'était sûrement du au fait qu'il n'avait pas répondu aux attentes de Tom. Mais même sachant ça, il ne lui pardonnerait pas. Sa décision était prise. Il allait le quitter.

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.234.0.2) if someone makes a complaint.

Comments :

  • chaos87th

    22/08/2011

    Ah non, il faut que Tom se batte pour récupérer le coeur et l'amour de Bill. Même si ce dernier décide de la quitter, il faut qu'il se batte.
    En tout cas, j'aime beaucoup.

  • k

    13/11/2009

    Eh bien quel histoire lOl ^^ J'adore je continue de lire la suite

    Désoler de pas faire de commentaire long et instructif mais bon sa fait toujours un commentaire enfin des commentaires en plus sa fait toujours plaisir =) !

  • Pucca97217

    19/09/2009

    Je le savais que sa aller peter la grosse dispute mais n'empeche ils ont chacun leur tord mais jcroi que la c'est trop tard pour eux deux.

  • Ah-t0miik-x3

    31/07/2009

    Outch, violent. Y__Y"
    Puis c'est normal qu'il le quitte, il l'a bien cherché on va dire.

  • Thunderbolt-Real-Ya0i

    11/07/2009

    Un peu normal qu'il le quitte !

Report abuse