ADULTERE - Quand rien n'arrête la passion...

Eh eh ! Me voilà de retour, avec une idée bien glauque que m'a gentiment soufflée Didilove37, donc c'est pas moi la coupable ! Mais je tiens à dire que cette fille, c'est une vraie bibliothèque d'idées à elle toute seule, et que je prends beaucoup de plaisir à lui écrire cette fic et que j'espère que vous aimerez tout autant, même si c'est assez spécial. Donc, vos avis sont les bienvenus.


ADULTERE

Quand rien n'arrête la passion...


Chapitre 1


Plusieurs élèves étaient avachis sur leur table, plus ou moins discrètement, le regard hagard et le cerveau engourdi à la limite du sommeil. M. Heinz, professeur de mathématiques, parlait à n'en plus finir, à peine conscient de provoquer chez ses élèves une somnolence générale. Dans le fond de la classe, un jeune androgyne, les cheveux noirs longs, portant maquillage autour des yeux et vernis, Bill Kaulitz, assis à côté de son meilleur ami, chuchotait :

-Andi, arrête, enlève ta main, on va finir par nous voir !

-Non, t'inquiètes pas, tout le monde est en train de dormir et le prof s'écoute tellement parler qu'il remarquera rien !

Andréas était son petit ami depuis bientôt un an. Il avait défait le pantalon de Bill et avait glissé la main à l'intérieur. Pas que le brun s'en plaigne, tout le monde savait pour tous les deux, mais quand même, ils étaient en cours ! Andi passa le pouce sur le gland devenu humide faisant tressaillir Bill qui siffla entre ses dents :

-Arrêtes ça Andi ! Je peux tout de même pas jouir dans mon pantalon, ça va faire crade ! Putain, arrête, y a les élèves qui vont nous repérer, à force !

Andréas rit doucement et continua malgré tout, se penchant vers l'autre pour murmurer suavement :

-C'est pas grave, j'ai des mouchoirs. Et t'inquiètes, personne nous voit, on est les seuls au fond.

Mais la sonnerie retentit bientôt, coupant court à l'activité de ses deux-là. Bill reboutonna son pantalon en maugréant :

-Putain, tu fais chier, comment je vais faire maintenant ? Ça va se voir, et je te signale que ça fait mal ! La prochaine fois, je m'assoie plus à côté de toi !

-Oh ça va ! Si tu veux on continue dans les toilettes ?

-Non, c'est bon, t'en as assez fait là !

-Dis, ce fichu exposé d'histoire, il faut qu'on le prépare, hein ? C'est pour après-demain. Tu viens à la maison, on le fait ensemble ?

-Merde, j'avais oublié ! Bon, je passe un coup de fil à ma mère, normalement il devrait pas y avoir de problèmes.

Bill tenta de joindre sa mère mais comme personne ne décrochait il lui laissa un message, expliquant qu'il rentrerait plus tard à cause du fameux exposé. Sa mère connaissait et avait accepté l'homosexualité de son fils, qu'elle élevait seule et qu'elle adorait. Elle était souvent absente, directrice d'une agence de publicité qui marchait fort bien. Elle gâtait Bill à outrance, comblant par des cadeaux prestigieux, ses absences répétées. Elle connaissait aussi Andréas, le petit ami blond qu'elle savait très amoureux de son fils et qui dînait souvent chez eux. Ça la rassurait de savoir que Bill n'était pas si seul que ça. Encore une façon de se déculpabiliser.
C'est comme ça que Bill suivit son ami chez lui, ravi de passer un moment de plus en sa compagnie et certain qu'ils allaient certainement faire un peu plus que l'exposé. Ils étaient jeunes tous les deux et avaient les hormones en ébullition. Leur relation amicale était passée au stade explosif lors d'une soirée arrosée, et depuis ils couchaient ensemble dès que l'occasion se présentait.

Ils arrivèrent bientôt chez Andréas. C'était une jolie maison, simple et accueillante. Andréas y vivait avec ses parents et sa petite s½ur de 12 ans. La mère était femme au foyer, elle pouvait se permettre de rester chez elle, le père gagnait sa vie confortablement, très confortablement même. Il travaillait pour une société renommée qui construisait des ponts dans l'Europe. Mais l'inconvénient était qu'il était très régulièrement absent de la maison, souvent en déplacements, Bill ne l'avait donc jamais vu. Un peu, sur quelques photos, sans y avoir prêté attention réellement. Mais il savait que son ami admirait son père plus que tout. Il parlait souvent de lui et était pratiquement invisible dès que son père rentrait pour quelques jours chez eux. Les parents du blond avaient eu un peu de mal en sachant leur fils avec un autre garçon, surtout la mère, mais c'est le père qui surtout pris la chose avec un peu plus de facilité et finalement aida sa femme à s'y résoudre. Depuis, elle avait appris à connaître Bill et l'aimait beaucoup. Il rendait son fils heureux, c'était tout ce qui lui importait.

En passant la porte d'entrée, les deux jeunes hommes remarquèrent immédiatement une valise posée au milieu du salon, le visage d'Andi s'éclaira :

-Papa est rentré !

-Bin tu savais pas s'il devait arriver aujourd'hui ?

-Non, ça devait être la semaine prochaine normalement ! Maman ! Maman !

Une femme, petite, blonde et très jolie, sortit de la cuisine en s'essuyant les mains sur un torchon :

-Je sais chéri, c'est une surprise ! Ton père est arrivé ce matin !

-Il est où ?

-Là il est sorti un instant, il devait rencontrer certaines personnes pour le travail, il n'a pas pu faire autrement. Mais il ne devrait pas tarder. Bonjour Bill, comment vas-tu ?

-Ça va, je vais vous laisser en famille, alors. On devait commencer un exposé avec Andi, mais je pense qu'on pourra s'y mettre une prochaine fois.

Andréas, bien que ravi et pressé de voir son père, fut quand même un peu déçu de savoir que Bill voulait déjà partir.

-Non, Bill, reste ! Hein, maman, qu'il peut rester ? Notre exposé, c'est pour après-demain, il faut vraiment qu'on commence aujourd'hui. On essaie d'avancer un peu et on finira demain !

-Oui, Bill, reste ! Tu ne nous dérange vraiment pas. Et puis, ça te donnera enfin l'occasion de rencontrer le père d'Andi. J'y pense, tu ne l'as jamais vu, finalement ?

-Non. Jamais. Je veux bien rester si vous êtes sûrs que ça dérange pas.

-Non, ne t'inquiètes pas. Allez, filez commencer ce devoir, je termine le dîner. Tu restes manger avec nous, Bill, bien-sûr ?

-Oh, Mme Trümper, non, je...merci, mais...

Andréas lui coupa la parole :

-Oh Bill, allez, reste manger avec nous ! C'est pas parce que papa est rentré que tu vas partir plus tôt ? Tu serais resté, de toute façon, comme d'habitude.

Bill se sentait gêné d'imposer sa présence pour ce dîner familial de retrouvailles, mais il fut bien vite rassuré et Victoria Trümper retourna en cuisine pendant que les deux garçons allèrent dans la chambre d'Andréas pour soit-disant travailler. Mais à peine la porte se fut-elle refermée sur les deux jeunes, Andréas se retourna et plaqua Bill contre celle-ci, appuyant son corps sur celui de son petit ami et lui souffla au visage :

-Oh toi ! Viens que je termine ce que j'ai commencé en cours...

-Arrête Andi, ça va pas ? Ta mère est juste en bas ! Lâche-moi ! Mmmh...

Ses protestations furent étouffées par une main qui se posa en coupe au niveau de son entrejambe, Andi commençait déjà à le caresser à travers son pantalon et tenait fermement d'une seule main les deux bras du brun au-dessus de sa tête d'une seule. Bill commençait déjà à se laisser aller quand ils entendirent une porte en bas claquer et une voix grave crier :

-Vicky ! Je suis rentré !

Andréas se détacha de Bill brusquement et s'écria :

-Putain, c'est papa, papa est là ! Viens !

Il repoussa Bill qui était encore appuyé contre la porte et l'ouvrit en grand pour se précipiter dans les escaliers pendant que Bill se donnait quelques secondes pour faire redescendre la pression et soupira bruyamment. Décidément, Andi avait décidé de le rendre dingue aujourd'hui ! Il sortit de la chambre à son tour et descendit rejoindre la petite famille, quand il arriva en bas Andi était toujours dans les bras de son père et Victoria regardait la scène complètement attendrie.

Andréas entendit Bill arriver dans son dos, il se détacha de son père et tendit la main :

-Ah Bill, viens là, je vais te présenter mon père !

Il se tourna vers son papa :

-Bon, voilà, t'as beaucoup entendu parler de lui, maintenant tu vas pouvoir faire sa connaissance, papa je te présente Bill, Bill, voilà donc mon père !

Bill s'avança, très intimidé et prit la main que l'homme que lui tendait. Il releva le regard vers le père de son petit ami et ressentit un gros choc dans la poitrine. L'homme en face de lui était jeune, magnifique, un regard noisette, franc, la générosité et la malice plein le regard, une bouche bien dessinée, pulpeuse, des lèvres pleines avec au labret un piercing qui le rendait encore plus sexy au yeux du brun. Et pour compléter le tout, de longues dreads blondes, retenues par un élastique, avec un large bandeau posé sur le front. Le personnage était foutrement attirant, foutrement...

La voix d'Andi réussit à l'atteindre :

-Voilà papa, tu rencontres enfin Bill !

Si le prénom du père de son ami avait été prononcé, Bill ne l'avait même pas entendu, tellement il était pris dans sa contemplation. Il eut peur de paraître impoli et serra la main que l'homme lui tendait en souriant. Il était sûr d'avoir la main qui tremblait celle de cet homme et cacha du mieux qu'il put le trouble qui l'envahissait. Victoria prit la parole :

-Tom, tu viens m'aider à la cuisine ? Tu me raconteras ton rendez-vous. Et au fait, si ça te gênes pas, Bill reste dîner avec nous ce soir.

Le père de son ami s'appelait donc Tom...Ce dernier sourit à Bill une dernière fois et répondit :

-Y a pas de problèmes ! Reste donc, Bill ! Qu'on fasse un peu connaissance, Andi m'a tellement parlé de toi !

Bill essaya de répondre quelque chose mais tout ce qui sortit fut un bégaiement et il se sentit stupide. Il vit Tom lui lancer un regard étrange, il balaya son corps de haut en bas avant de sortir du salon pour suivre sa femme. Andi fronça les sourcils quand il vit son petit ami aussi troublé mais se méprit complètement. Il s'approcha de lui et frotta doucement son dos :

-Sois pas intimidé, il est cool, tu vas voir ! Et je t'assure que tu gênes pas, allez, viens, on remonte dans la chambre, on fait un peu l'exposé et on redescendra pour manger quand ils nous appelleront.

Bill hocha la tête et Andi se retourna un instant pour crier du salon, en direction de la cuisine :

-Maman, papa, on va travailler dans la chambre ! Vous nous appelez quand on mange ?

Victoria s'écria, depuis l'autre pièce :

-Oui, ce sera prêt d'ici une bonne demi-heure !

Andréas prit la main de Bill pour l'attirer avec lui à l'étage et Bill se laissa guider, encore à l'ouest, vers les escaliers. Alors qu'il montait les premières marches, il remarqua le père de son petit ami,, les bras croisés, appuyé contre l'embrasure de la porte de la cuisine, le regarder monter, le regard posé sur lui, intense et indéchiffrable...

***
 
Tom fumait, assis sur le mur qui entourait leur maison. Il faisait nuit noire et seul le reflet de la lune éclairait le paysage, donnant un reflet surréaliste à tout l'environnement. Il appréciait le calme et la solitude, il avait besoin, surtout maintenant. La soirée avait été éprouvante. Très.

A l'intérieur, il devinait que sa femme s'était glissé dans les draps de leur lit conjugal et certainement elle devait l'attendre, ils ne s'étaient pas vus depuis des semaines, des mois. Elle devait être pressée qu'il la rejoigne, elle n'avait pas cessé de lui lancer des regards enflammés depuis que leur fils leur avait souhaité bonne nuit et était monté se coucher après avoir raccompagné Bill, que sa mère était venue chercher.

Bill...

Comment un simple prénom pouvait provoquer toute cette confusion qui l'habitait ce soir ? Comment un simple prénom pouvait d'un coup lui faire regretter amèrement d'être revenu, de s'être enfin posé, d'avoir même accepté et soutenu l'homosexualité de son fils ? S'il avait su...

Bill...

Pourquoi un simple prénom réveillait chez lui tout un tas de souvenirs qu'il avait préféré oublié, rangé quelque part au fond de sa mémoire, comme un secret honteux, une histoire qu'on préfère garder pour soi, une « expérience » de jeunesse qu'on n'a plus jamais ré essayer, parce que finalement on ne se croit pas porté sur « la » chose...

Il se souvint de David...Il l'avait rencontré alors qu'il commençait le lycée. Il était invité chez un de ses amis et avait bu comme un trou. Tout le monde savait que David était homosexuel et la vie était parfois dure pour ce jeune homme, fréquemment molesté par ces adolescents sans pitié, bêtes et méchants. David s'était fait cogner par une des brutes, juste devant la maison de son ami et s'était retrouvé le nez en sang. Puis, alors que tout le monde retournait à la fête à l'intérieur, Tom proposa finalement de le ramener sur sa mobylette. Et une fois qu'ils furent arrivés, David lui proposa d'entrer, ce que Tom fit sans arrière pensée, il n'était pas homophobe. Tom le regarda se soigner, ils discutèrent un peu et burent beaucoup, les parents du jeune homme n'étant apparemment pas là. De fil en aiguille, la conversation prit une autre tournure, David parla de lui, de son homosexualité, de ce qu'on ressentait, du plaisir qu'on pouvait avoir. Et Tom, jeune, curieux et surtout bien soûl, n'eut plus aucune pensée quand David se pencha sur lui pour l'embrasser.

Ce fut sa première et seule expérience avec un autre garçon. Ils ne sortirent jamais réellement ensemble mais couchèrent quelques fois, jusqu'à ce que la famille de David déménage. Tom ne le revit plus jamais mais il ne lui manqua pas. Ils n'avaient dit à personne qu'ils avaient couché ensemble et Tom préférait que ça soit ainsi. Peu de temps après il rencontra Victoria, à qui il tût bien sûr son expérience gay, en tomba amoureux, ils sortirent un bon moment ensemble jusqu'à ce que la jeune fille tombe enceinte un malheureux soir où il oublia de mettre un préservatif. Le reste est une histoire banale. Tom avait l'impression que depuis, tout était tracé, organisé, calculé, écrit...Ils devinrent parents très jeunes et Tom, très loyal et responsable, voulut prendre soin de sa famille. Ce n'était pas un énorme sacrifice, après tout, il était bien avec Victoria. Ils s'entendaient bien, tout leur réussissait jusqu'à maintenant, ils avaient un beau petit garçon, la vie était belle.

Belle, mais fade...

Fade et sans reflet, sans passion...

Et pourquoi ce soir, ce soir spécialement, tout lui paraissait d'un coup ennuyeux ?

Pourquoi penser à tout ça, alors que sa femme l'attend sûrement dans leur lit ?

Pourquoi tous ses souvenirs remontent et surtout pourquoi tout ça a comme un lien direct avec Bill ? Bill qui est le petit ami de son fils ! Son fils qu'il adore...

Le dîner ne lui avait jamais été parut aussi long, il avait pourtant été souriant et d'agréable compagnie, discutant de tout et de rien, souriant aux paroles de son fils, remarquant sans peine comment celui-ci dévorait Bill des yeux. Remarquant aussi que Bill le dévorait lui des yeux...mais personne d'autre ne l'avait remarqué. Ils avaient joué de leurs regards pendant tout le repas, devinant sans peine ce à quoi pensait l'autre. Il eut encore une pensée pour David, avec qui il avait couché sans en être amoureux.

Tom ferma les yeux, jetant sa cigarette qui se terminait, au hasard. Il soupira. Bill...Ce gamin lui plaisait...

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.162.133.222) if someone makes a complaint.

Comments :

  • skatine23

    18/02/2012

    j'adore j'adore j'adore !!!!

  • Jadiliste

    11/02/2012

    c'est...*fripzapfpir"v* pas de mot :) désoler !

  • k

    13/11/2009

    Je suis de retour lOl...
    Je lis beaucoup donc pour reposer mes yeux de temp en temp j'écoute la musique et j'oublie l'ordi 30minute 1h !
    Je raconte ma vie la lOl désoler =S !!

    Je viens de commencer cette histoire est : je l'adore deja j'suis presser de savoir comment va avoir lieu leur premier baiser et autre ^^ Ralala encore une histoire démente =) Merci ! =).

  • BillKaulitzBlogfic

    23/08/2009

    Dès qu'Andy et Bill sont arrivés dans la maison j'ai s'u que Tom était le père et tout ... et cela me plait ! J'adore, alors ... je continu ! XD

  • Ah-t0miik-x3

    01/08/2009

    J'aime bien l'idée de base, elle est intéressante muuua x) Par contre - personnellement - j'trouve que Bill plait trop rapidement à Tom je sais pas pourquoi. =/ Enfin après c'est tout peut-être moi qui suis bizarre mais j'voulais te dire mon avis XD

    Allez j'file lire la suite :p

  • Thunderbolt-Real-Ya0i

    11/07/2009

    Outch, là j'trouve que tu frappe fort

  • calypso

    02/06/2009

    Ouhlala ça sens le cramé..c'est chaud comme situation
    mais disons que je ne trouve pas l'idée désagréable

    "Ce gamin lui plaisait..."
    Ouais...à moi aussi faut dire

  • audrey

    26/05/2009

    wouha jadore vive la suite

  • TH-Twins-Story-TH

    24/05/2009

    Ah, j'avais encore jamais vraiment lu une idée comme ca, mais c'est plutôt intéressant =)

  • Billnamimoureuse

    23/05/2009

    Hey ! xD
    Déjà dit sur un fow, mais j'adore cette histoire !
    Tout est surbon !
    J'adore les personnages sauf la mère ! GRIA ! :/ lol

Report abuse